L’utilisation de smartwatch en voiture peut légalement être considérée comme dangereuse

Apple Watch

Apple commercialise l'Apple Watch en tant qu'appareil permettant de suivre la condition physique, de fournir des notifications et d'agir - heureusement - comme une montre. Cependant, le fait de vérifier votre Apple Watch pendant que vous conduisez la rend-elle sécurisante; ou est-elle considérée comme une distraction au volant ? C'est ce qu'une femme du nom de Victoria Ambrose a découvert quand un juge a statué que vérifier votre smartwatch n'est pas différent de chécker son téléphone.

 National Post (via 9to5Mac ), Ambrose a été arrêté à un feu rouge quand un policier à côté d’elle a vu le reflet d’un appareil électronique. Elle l’aurait consultée 4 fois, et n’aurait pas redémarré au feu vert, perturbée par l’engin. Elle a ainsi été arrêtée et s’est vue affubler une amende.

Ambrose a soutenu qu’elle ne faisait que vérifier l’heure, mais c’était un argument que le juge de paix Lloyd Phillips a rejeté, on ne vérifie pas 4 fois l’heure selon la justice. 

Il a ajouté: “Malgré le fait que l’Apple Watch soit plus petit qu’un téléphone cellulaire, selon la preuve, c’est un appareil de communication capable de recevoir et de transmettre des données électroniques. Attaché au poignet de l’accusé, il n’en est pas moins une source de distraction”

Sachez le, selon les instances en vigueur – du moins américaines – on ne consulte pas une smartwatch au volant. Cette affaire ne fait pas encore office de jurisprudence, mais cela pourrait devenir un précédent. Soyez vigilants si vous êtes au volant, il est possible que l’on vous tombe dessus !

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité