Un tunnel sous le détroit de Béring reliera la Russie à l’Alaska

La Russie souhaite faire revivre le vieux rêve du tsar Nicolas II en construisant le tunnel le plus grand du monde (près de 103 km, soit deux fois la longueur du tunnel sous la Manche) ralliant la Russie à l’Alaska. La construction du tunnel devrait durer de 10 à 15 ans, pour un coût estimé entre 10 et 12 milliards de dollars. Ce projet russe sera présenté la semaine prochaine aux Etats-Unis pour approbation.

Le tunnel sera véritablement gigantesque, avec une autoroute, une voix ferrée et un pipeline pour le transport de pétrole. Pour être autorisé à parcourir la centaine de kilomètres de tunnel, vous devrez simplement présenter un permis aux fonctionnaires postés à l’entrée.
Si ce tunnel ressemble à ça, je déconseille à tout le monde de s’y aventurer.

A lire également

  1. Le principal intéret est d’aller chercher du pétrol.

    Si la glace fond, l’antartic révèlera des ressources en pétrol et gaz inimaginable.

    Voilà pourquoi le réchauffement planétaire est inévitable.

    les industries pétrolière ont le pouvoir de faire fondre en partie les pôles pour encore plus se gaver.

    Vous inquiétez pas, les plus riches miliardaires pétroliers sont tous bien climatisés.

  2. “Si la glace fond, l’antartic révèlera des ressources en pétrol et gaz inimaginable” : euh ptete mais l’antartique, c’est au pôle sud et pas au pôle nord !!

  3. La mémoire collective des épargnants français ou autres, ne laissera pas lancer de nouveaux emprunts, si le remboursement même échelonné des anciennes obligations n’est pas mis en oeuvre rapidement. L’épargne française a été utilisée en Russie pour la construction des routes, des chemins de fer et des villes. Remboursez maintenant ces dettes, et on pourra parler d’un crédit pour le forage d’un tunnel sous le détroit de Bering. Sinon : NIET , NITCHEVO NIET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité