Des poissons dans l’espace pour les besoins de la science

spacefish.png
C'est dans le cadre d'un projet scientifique que des chercheurs allemands lancent aujourd'hui dans l'espace soixante poissons, sans doute dans le but appréciable d'améliorer le goût des poissons rectangulaires.

En rĂ©alitĂ©, les pauvres poissons vont faire l’expĂ©rience de six minutes d’apesanteur pour Ă©tudier comment ils rĂ©agissent au mal de l’espace. Apparemment, ils ont la mĂȘme sensibilitĂ© que les humains au mal des transports, et il est plus facile d’en Ă©tudier les effets sur des poissons que sur des humains, surtout lorsqu’il s’agit de les tuer, puis de les Ă©ventrer et de les Ă©viscĂ©rer pour ensuite jouer avec leurs organes.

Il ne vous reste plus ensuite qu’Ă  faire dorer les filets dans un peu d’huile, et Ă  les servir avec une julienne de lĂ©gumes frais, ce qui est sans doute la meilleure façon de terminer cette expĂ©rience parfaitement saugrenue. [The Register]

  1. Experience saugrenue ?

    C’est cette rĂ©flexion qui est saugrenue !!! Je serai trĂšs intĂ©ressĂ© par la rĂ©action que pourront avoir les poissons qui flottent dans une eau en apesanteur. J’espĂšre que ça finira sur le web.

    (mĂȘme si je suis pas sĂ»r qu’il y ai besoin de les tuer pour tirer des conclusions de cette expĂ©rience…)

  2. … ce qui m’Ă©pate c’est que des poissons puissent supporter l’accĂ©lĂ©ration phĂ©nomĂ©nale que procure le dĂ©collage d’une fusĂ©e ! Il y a des chances que leur organes n’apprĂ©cient pas particuliĂšrement cette phase du vol.

    (Apparemment, les poissons seront bien filmés !)

    PlutĂŽt que de leur offrir 6 minutes de gravitĂ© nulle, ils feraient mieux de fournir un aquarium Ă  l’ISS.
    (ça doit pas ĂȘtre trop compliquĂ© de crĂ©er un aquarium prĂ©vu pour le 0G)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité