Les QR-codes en test à Frisco

On adooore les QR-codes japonais. Et ils sont en test à San Francisco auprès de plus de 500 restaurants, magasins et entreprises choisies par Citysearch.On rappelle brièvement le principe: le code barre est imprimé sous forme de puzzle Tétris, un code à deux dimensions qu'un téléphone portable est capable de photographier et d'envoyer sur un serveur où il est décodé avant que Citysearch ne vous renvoie la page internet associée à l'endroit où le code est placé.

Le code peut aussi bien figurer sur un immeuble que sur une paire de jean’s, le tout étant d’identifier son “propriétaire” et de renvoyer des infos publicitaires. Un organisme touristique peut les employer à bon escient afin de renvoyer au touriste sur son mobile dans les 15 à 20 secondes toutes les infos dont il a besoin sur ce qu’il est en train de contempler (la “Coït Tower” par exemple).

Que les opérateurs n’y voient pas encore une véritable opportunité de multiplier le trafic MMS ça m’échappe.

Le système pourrait remplacer les immondes diffuseurs de textes à caractère informatif dans les musées comme Le Louvre ou en tatouage sur les “dames” du bois afin de se renseigner sur la marchandise. Euh, non en fait. [SFGate via New Launches]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité