Le cockpit du Concorde ressemble à celui d’un bombardier stratégique

Cette semaine est celle du 40e anniversaire du premier vol du Concorde: le grand oiseau blanc supersonique a effectué son tout premier vol le 2 mars 1969. Regardez un peu ce cockpit, il ressemble plus à un avion militaire ou à un navette spatiale qu’à un avion de ligne. [Fast Company]

  1. Oui bon faut remettre les choses dans leur contexte, a cette epoque, en 1969, tout les cockpits d’avions ressemblaient a ca!

    Aujourd’hui la place du “mecano” (au 1er plan sur la photo) a disparu, donc tout de suite c’est plus light (sans parler des ecran LCD multifonction et autre ordinateur de bord…..)

  2. Tu m’étonnes… 5 boutons pour la machine à café, 10 pour les essuies-glace, 40 boutons pour ouvrir le train d’atterrissage, 15 boutons pour activer le micro vers les passagers…

    Alors qu’aujourd’hui un manche à balais et un iphone suffisent à accéder à toutes les fonctions d’un A380 ^^

  3. Pas si compliqué que cela : nous avons à faire à un avion supersonique ce qui déjà entraîne des fonctions supplémentaires comme la gestion automatique et manuelle des entées d’air des réacteur , la gestion du centrage de l’avion en fonction de la consommation de carburant et le fait que les réservoirs se vident , l’allongement d’une vingtaine de cm du fuselage.
    Il ne faut pas oublier que nous sommes dans un concept des années 60 avec une électronique à tube et non à microprocesseur.
    et en fait peut -être était-il prévu d’en faire un bombardier??????

  4. @Sieja , pas bête , et imagine si ç’aurait pu balancer des pruneaux cet engin , OMG
    on aurais eu un des plus bel engin et plus grand engin de la mort .

  5. @ouvreboite : ben c’est pour ça qu’il volait aussi vite, c’était pour compenser le temps perdu pendant la check list :
    Paris NY : 2h de check list, 2h de vol, 2h de check list post vol avant d’ouvrir les portes! maintenant, le pilote monte dans l’avion après les passagers, met le contact (y a une clé d’ailleurs sur un avion ???) décolle, vol en automatique, atterrit (presque en automatique) et descend presque avant les passagers!!

  6. Deux concordes, dont un ayant servi à effectuer les tests, sont visibles et même visitables (ça se dit ça ??) à l’expo permanente de l’aéroport du Bourget.
    Allez voir la cabine de vos propres yeux.

    🙂

  7. J’ai déjà visité le cockpit il y a plusieurs années et je sais pas si c’était les instruments d’origines mais ça faisait déjà très factice 🙂

    On le voit pas bien là mais je me souviens d’avoir remarqué un gros joint (pas un bédo ;)) sur le pupitre du mécano et sur le sol qui correspondait certainement à l’endroit ou le cockpit devait s’incliner avec le nez de l’appareil.

    Sinon de mon coté je l’avais visité vers Orly en accès “libre”, y’avais juste un gardien qui suivait un peu les visiteurs, je ne sais pas s’il y est toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité