Notre corps peut-il servir de batterie ?

Les machines pourraient-elles se nourrir de carburant biologique fourni par notre corps? Par exemple le sucre de notre sang?

Si nous pouvions alimenter des appareils électroniques avec notre propre corps, cela ouvrirait la voie à une nouvelle manière de vivre en symbiose avec nos gadgets.

Enfin, pas tout √† fait en symbiose, car les bio-batteries de gadgets actuelles se comportent plut√īt comme des parasites. Des vampires m√™me, puisqu’elles puisent leur √©nergie dans notre sang. De ce fait, la gestion des d√©chets produits est un probl√®me majeur. Ces batteries vampires volent certains des √©lectrons produits lors de la m√©tabolisation du glucose pour produire un petit courant.

Si le proc√©d√© fonctionne correctement, les cellules constituant les d√©chets organiques r√©sultant de cette production sont dangereux et peuvent tuer les batteries si elles meurent ou empoisonner votre sang en essayant de survivre. Ce d√©tail insignifiant mis √† part, la recherche est encourageante et c’est un premier pas de g√©ant. Il faudra encore plusieurs ann√©es avant que nous puissions utiliser les bio-batteries, mais ce genre de futur a toutes les chances de devenir r√©alit√©. [New Scientist]

Tags :
  1. Il s’agit peut √™tre l√† d’une solution future √† l’ob√©sit√© (enfin, si on arrive √† utiliser le contenu adipeux comme source d’√©nergie)
    Une p’tite gourmandise et puis hop c’est parti pour 2 cycles de recharge du HumanPhone sur le bide !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité