La balance des blancs depuis l’espace

Pour faire la balance des blancs, les photographes de studio utilisent une feuille de papier blanc (ou un carton gris) afin de calibrer leurs appareils.

Mais comment faire quand vous opérez un satellite?

C’est un peu plus compliqu√©.

Mais des solutions existent:

Les scientifiques britanniques calibrent leurs satellites d’observation terrestre sur des lacs √† dess√®chement p√©riodique. Le lac turc Tuz, en photo ci-contre, vous montre √† quel point il est plus blanc que blanc lorsque l’eau s’√©vapore. Ce lac permet g√©n√©ralement de faire la mise au point couleurs en juillet et en ao√Ľt. Et pour les autres mois? Les scientifiques, jamais √† court de solutions, connaissent sept autres endroits qui leur permettent de v√©rifier le bon r√©glage de leurs cam√©ras. [NPL via PopSci]

Tags :
    1. Le probl√®me de la glace au p√īle c’est peut-√™tre qu’elle est justement au p√īle et pour un satellite en orbite √©quatoriale, le p√īle n’est tout simplement pas visible. Et je suppose aussi qu’il doit falloir avoir un angle quasi perpendiculaire avec l’objet de r√©f√©rence.

  1. Mais non, pas du tout !

    En r√©alit√© le lac turc Tuz est Jaune, mais comme ils font la balance des blanc dessus, c’est s√Ľr qu’il para√ģt plus blanc que blanc.

    Et voila pourquoi depuis des ann√©es on croit que la terre est une jolie plan√®te Bleue, alors qu’en r√©alit√© elle est toute Verte !

    On nous ment vous dis-je !

    Et Gizmodo est ici d√©voil√© dans toute sa mauvaise foi dont le but √©vident est de plaire aux pouvoirs politiques qui pr√©f√®rent que nous voyons la terre en Bleu plut√īt qu’en vert !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité