Les robots sentent maintenant ce qu’ils broient

La principale peur des gens qui serrent la main des robots est de se faire broyer les os par les pinces d'acier de la boite de conserves.

Mais des scientifiques sont parvenus à inculquer aux robots une vraie modération de leur sens du toucher:

Pour la mise au point de cette pince non broyeuse, John Ulmen et Dan Aukes de l’universitĂ© de Stanford ont recouvert l’appendice du robot du mĂŞme matĂ©riau que celui utilisĂ© sur les tĂ©lĂ©phones tactiles.

De cette manière, le robot dispose d’une « peau » sensible au toucher, ce qui lui permet de savoir quand sa prise est suffisamment ferme pour ne pas faire tomber un objet mais sans le rĂ©duire en purĂ©e. EspĂ©rons que le programme qui pilote tout cela est correctement dĂ©buggĂ©. [New York Times via The Scuttlefish]

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité