Le zombie teddy sort de sa tombe !

Zombie teddy

Zombie teddy√Čtonnamment¬†les ours en peluche n'ont pas la cote par chez nous. Sans discrimination, ils sont un tantinet trop niais et manquent cruellement de RAM, processeur ou simplement de boulons. Il faut savoir ouvrir son esprit et nous acceptons les nounours qui suivent. Les zombies nounours ou¬†zombie teddy.

Il devient chaque jour un peu plus √©vident qu’aucun d’entre nous n’√©chappera √† une future et irr√©m√©diable √©pid√©mie zombie. Pas m√™me les ours en peluche.

Il est donc indispensable de savoir √† quoi ils ressembleront le cas √©ch√©ant. Rep√©rer, identifier l’ennemi est une base indispensable pour vous garantir quelques jours de survie suppl√©mentaires.

Remercions¬†chaleureusement¬†l’artiste anglais Phillip Blackman qui a grim√© de charmants oursons pour les transformer en monstres capables de hanter vos nuits.

Pour transformer ces jouets dans en morts-vivants, Blackman utilise des techniques de maquillage propres aux effets sp√©ciaux.¬†Il sculpte des os, des dents et d’autres organes √† partir de p√Ęte polym√®re ou de latex, puis ouvre la carcasse de l’ours et fixe les d√©tails avec de la colle. Un coup de peinture par-dessus et le tour est jou√©.

Quant au succ√®s de ces morbides cr√©ations, laissons la parole √† l’artiste :

‘J’ai mis en place trois nouveaux ours sur mon site cette semaine et ils ont tous √©t√© vendus en 90 secondes.’

Moralité ? Neeed.

no images were found

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les r√©seaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[odditycentral]

Tags :
  1. Gonflez pas avec le diaporama, c’est une question de nombre de page consult√©e, de pub et donc de pognon, aller donc sur un autre site.
    L’utilisation du “par chez nous” m‚Äô√©chappe un peu par chez vous ou?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité