Et si les Google Glass devenaient indispensables en cuisine ?

Et si les Google Glass devenaient indispensables en cuisine ?

Le problÚme principal avec les Google Glass - outre l'obligation, pour l'heure, de porter une paire de lunettes sur le nez - reste leur utilité. Et si elles devenaient indispensables dans nos cuisines, nous permettant de suivre la moindre recette le plus simplement du monde ?

Quiconque aime faire la cuisine suit peu ou prou le mĂȘme rituel : recherche de la recette, prĂ©paration des ingrĂ©dients nĂ©cessaires et, une fois lancĂ©, de trĂšs nombreux allers-retours avec votre livre/tablette/smartphone/ordinateur pour regarder ce qu’il faut faire et comment le faire.

Google Glass sur le nez, il ne suffirait plus que de refaire ce que vous voyez, en direct, dans un petit coin de votre champ de vision. Pratique, non ? La vidĂ©o ci-dessous met en scĂšne Roy Choi, le fondateur de Kogi BBQ – spĂ©cialiste du taco -. Tout cela n’est bien sĂ»r qu’un montage, mais on y croit, et ça pourrait assurĂ©ment permettre aux allergiques Ă  la cuisine de tenter l’aventure. Un bon point pour les Google Glass !

Tags :Sources :Gizmodo
  1. Roy Choi est un spĂ©cialiste du taco ? ça veut dire qu’il rĂ©pare de veilles voitures ?
    ça ne fait pas de lui pour autant un cuisinier.

  2. Les Google Glass.
    L’objet indispensable de demain.
    Au mĂȘme titre que le smart-phone .
    Ou que le reseau Facebook .

    Ou comment rendre indispensable des trucs futile.

    1. Ben justement, ces trucs nous feront chier, mais donc inutiles, seulement aux cons qui voudront nous espionner. Pour les espionnĂ©s, ça ne reprĂ©sentera aucun intĂ©rĂȘt.

  3. Globalement, les lunettes Ă  rĂ©alitĂ© augmentĂ©es, qu’elles soient de Google ou d’un autre, auront un rĂ©el intĂ©rĂȘt dans plein de cas : assistances diverses : handicapĂ©s, professionnels pour leur afficher des informations, comme aux infirmiers-urgentistes en intervention, les pompiers, la police, les mĂ©decins, …, assistance en entreprise, pour guider une personne, par-exemple, afficher des informations sur une activitĂ© en cours, etc…
    Il faudrait juste que les gens arrĂȘtent de croire que l’informatique, c’est le web, et que le web, ce sont les rĂ©seaux sociaux, et qu’ils se rappellent qu’on peut utiliser un ordinateur pour autre chose que ça.
    Ce jour lĂ , on aura fait un grand pas.

    1. Ah bon ? les gens “croient que l’informatique, c’est le web, et que le web, ce sont les rĂ©seaux sociaux” ? Heuu et quels “gens” au juste ???

      En attendant votre remarque me fait doucement rire puisqu’il est Ă©vident que les principales utilisations des Gogole glass, c’est justement en corrĂ©lation avec les rĂ©seaux sociaux qu’elles se feront !!!

      Donc je ne sais pas de quels “gens vous parlez, mais moi ces “gens” je devine surtout qu’avec les Gogole glass ils vont continuer allĂšgrement Ă  se ficher eux-mĂȘmes !

      1. Faut arrĂȘter de tout prendre pour soi et de prendre son cas pour une gĂ©nĂ©ralitĂ© : je ne sais pas qui vous ĂȘtes, vous ne savez pas qui je suis, je ne m’adressais pas Ă  vous; mais lorsque la majoritĂ© des gens parlent des lunettes Ă  rĂ©alitĂ© augmentĂ©e, ils pensent Ă  Facebook en temps rĂ©el, le flux Twitter Ă  jour en marchant dans la rue, et prendre des photos que l’on poste en temps rĂ©el sur son mur Facebook.
        Moi, j’y vois un pompier intervenant sur un bĂątiment, avec dans le coin de l’oeil, le plan du bĂątiment, les habitants habituels, les risques (gaz, bouteilles) envoyĂ©s par la caserne; j’y vois un infirmier-urgentiste intervenant sur un blessĂ© grave, avec la camĂ©ra qui envoie en direct Ă  un mĂ©decin, voire un spĂ©cialiste qui est Ă  son bureau, et qui peut lui donner des conseils en temps rĂ©el; j’y vois un technicien intervenant sur une machine dangereuse (pompe sous pression dans une raffinerie) avec les donnĂ©es des capteurs qui s’affichent en temps rĂ©el, et la possibilitĂ© de consulter de la documentation s’il en a besoin sans arrĂȘter ce qu’il fait.
        Je ne vois pas ce qui vous fait imaginer que “c’est justement en corrĂ©lation avec les rĂ©seaux sociaux qu’elles se feront !!!” : C’est Ă  ceux qui les utilisent de dĂ©finir les usages. A nous (enfin, moi, je n’aurai surement jamais le budget pour m’en Ă©quiper ,donc, Ă  eux 🙂 ) d’en faire bon usage.

    2. Futile, futile…

      Quand des Gogole glass seront braquĂ©es sur toi Ă  ton insu dans la rue (trĂšs bientĂŽt !), ou mĂȘme chez toi (soirĂ©es par exemple…), je ne sais pas si tu continueras Ă  les considĂ©rer comme “futiles” ces saloperies…

  4. Plein d’intĂ©rĂȘts les Google glass…
    Peut-ĂȘtre, mais ne pas oublier non plus leurs inquiĂ©tants effets pervers prĂ©visibles : ĂȘtre filmĂ© Ă  son insu, une forme de vidĂ©o surveillance qui entre Ă  l’intĂ©rieur de la sphĂšre privĂ©e, une façon supplĂ©mentaire de divulguer ses goĂ»ts, frĂ©quentations, habitudes, etc. aux entreprises et publicitaires, etc.

    Ce qui est sĂ»r c’est que le premier qui entre avec ça chez moi (ou mĂȘme qui m’observe avec ça dans la rue) : c’est mon poing dans la gueule immĂ©diatement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité