Surprise, AOL passe sous le giron de Verizon !

Dollars

Au grand jeu du mercato des entreprises de technologie, c'est Verizon qui chamboule aujourd'hui le jeu en rachetant AOL, pour la somme de 4,4 milliards de dollars. 

Verizon, opĂ©rateur tĂ©lĂ©coms amĂ©ricain, serait prĂŞt Ă  reprendre chaque action AOL pour 50 dollars. Ce acquisition consĂ©quente se justifie par l’essor de la 4G LTE, AOL permettrait au groupe de galvaniser sa croissance externe et de mettre un pied stratĂ©gique sur les contenus vidĂ©o et l’internet des objets.

Si les autorités de régulation autorisent ce rachat, AOL se muerait en filiale de Verizon. Ainsi, Tim Armstrong, Président et CEO d’AOL, continuerait sa mission au même poste tout en poursuivant les activités de portails de divertissement ou encore l’édition de contenus en ligne (Huffington Post, TechCrunch, Engadget, etc.).

Verizon rĂ©cupère donc le pionnier de l’Internet amĂ©ricain, qui a connu une histoire en dent de scie, tout en rĂ©sistant contre vents et marĂ©es. CrĂ©Ă© en 1985 en tant que “Quantum Computer Services”, la sociĂ©tĂ© s’est fait connaĂ®tre dans les annĂ©es 90 pour fusionner finalement en 2000 avec Time Warner. Tout ce qui  monte finit inexorablement par redescendre et la scission entre les deux a sonnĂ© en 2009. De nouveau indĂ©pendant, le groupe AOL peinait face Ă  l’explosion de la bulle internet, pour commencer Ă  sortir la tĂŞte de l’eau en 2014. Nous voilĂ  en 2015, oĂą le onte de l’internet passera donc sous le joug du gĂ©ant Verizon (sous couvert de validation des autoritĂ©s compĂ©tentes).

Reste ceux qui pourraient se mordre les doigts d’avoir ratĂ© le coche, comme Yahoo! ou Microsoft, qui auraient ainsi pu contrer le phĂ©nomène Google.

Tags :Sources :verizon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité