Cette chirurgie au laser permet de changer de couleur d’yeux en 20 secondes

oeil

Les yeux bleus ont toujours été synonymes de charme. Malheureusement, seulement 17% de la population mondiale en profite naturellement. Sinon, il faut passer par des lentilles de contact colorées ou des implants artificiels d'iris. L'arrivée de cette toute nouvelle chirurgie au laser pourrait changer considérablement la situation.

Cette procĂ©dure rĂ©volutionnaire a Ă©tĂ© mise au point la sociĂ©tĂ© amĂ©ricaine Stroma Medical. Le laser va Ă©liminer la mĂ©lanine – le pigment aussi responsable de la couleur de nos cheveux et de notre peau – Ă  la surface de l’iris et permettre Ă  la lumière d’entrer et de se disperser dans le stroma – les fibres que l’on voit dans un Ĺ“il Ă©clairĂ© -. L’effet est similaire Ă  la dispersion de Rayleigh – qui veut notamment que les ondes proches du bleu soient davantage diffusĂ©es que celles du rouge -.

Le principe fondamental ici, c’est que sous chaque Ĺ“il marron se trouve un Ĺ“il bleu“, expliquait le Dr. Gregg Homer Ă  CNN en 2015. Pas question ici d’ajouter une pigmentation bleue : “La seule diffĂ©rence entre un Ĺ“il marron et un Ĺ“il bleu, c’est cette petite couche de pigment Ă  la surface. Si vous l’enlevez, alors la lumière pĂ©nètre le stroma […] et lorsqu’elle se diffuse, seules sont rĂ©flĂ©chies les longueurs d’ondes les plus courtes, le cĂ´tĂ© bleu du spectre visible.

Si la procĂ©dure en elle-mĂŞme ne prend que 20 secondes, les yeux bleus n’apparaissent pas avant plusieurs semaines, le temps pour le corps de se dĂ©barrasser de totalement de cette petite couche de tissu. Et “il est difficile de blesser le patient avec ce laser parce que l’Ă©nergie est extrĂŞmement faible.” De plus, le laser ne traite que l’iris, sans jamais entrer en contact avec les nerfs oculaires par exemple.

La procĂ©dure de Stroma Medical semble donc sĂ»re, peu coĂ»teuse et très pratique, mais il lui faut encore obtenir l’autorisation d’ĂŞtre pratiquĂ©e. Les tests cliniques devraient ĂŞtre achevĂ©s d’ici quelques annĂ©es.

De leur cĂ´tĂ©, l’industrie mĂ©dicale, les ophtalmologistes en particulier, n’approuve pas vraiment la technique, se disant très sceptique notamment parce que l’œil est l’un des organes les plus sensibles du corps humain et que la procĂ©dure est irrĂ©versible. Cela pourrait, Ă  terme, favoriser le dĂ©veloppement de glaucomes.

Tags :Via :Oddity Central

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité