Quand la police déverrouille des iPhone avec les empreintes de personnes décédées

Touch ID

Saviez-vous qu'il est tout à fait légal aux États-Unis d'utiliser les empreintes digitales d'une personne décédée pour déverrouiller son téléphone pour peu que celui-ci n'appartienne à personne d'autre ? Il semblerait que la police utilise cette technique depuis bon nombre d'années...

Selon un récent rapport de Forbes, confirmé par le spécialiste des techniques du FBI Bob Moledor, la police utilisera cette méthode depuis au moins 2016. Forbes cite aussi plusieurs sources proches de diverses enquêtes locales et fédérales dans lesquelles il s’agirait même d’une pratique tout à fait ordinaire. Elle est particulièrement employée dans les cas d’overdose, pour tenter de retrouver le numéro du dealer.

Certains fois, l’opération s’est révélée payante, mais d’autres, ce fut un échec. En effet, passées 48 heures, le téléphone redemande à l’utilisateur son mot de passe avant de pouvoir utiliser de nouveau Touch ID. Autrement dit, s’il se passe plus de 48 heures avant que la police n’essaie l’empreinte de la victime, le téléphone ne peut plus être déverrouillé de cette manière…

Tags :Via :Ubergizmo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité