Les groupes extrémistes échangeraient aujourd’hui sur… Google+ !

Google

Grâce aux réseaux sociaux - Facebook, YouTube, Twitter, Google+, etc -, les groupes minoritaires peuvent se faire entendre, partager leurs pensées et leurs opinions. Tout le monde peut s'y exprimer, en bien comme en mal. Cela pose quelques problèmes. Les groupes extrémistes peuvent par exemple y déverser leur haine et leur propagande.

Nombreuses sont les sociétés à avoir aujourd’hui pris des mesures actives pour supprimer ce genre de contenu mais c’est malheureusement le jeu du chat et de la souris. Selon un rapport de The Independent, les groupes extrémistes auraient trouvé leur nouvelle plateforme de prédilection : Google+.

Et la firme de Mountain View confirme : “Nous avons des politiques claires contre le contenu violent ainsi que tout contenu provenant d’organisations terroristes connues et lorsque nous détectons la moindre violation, nous agissons. Nous avons une équipe dédiée à supprimer ces contenus violents et ces discours de haine sur toutes nos plateformes, y compris sur Google+. Et si nous reconnaissons qu’il y a encore beaucoup à faire, nous faisons tout notre possible pour faire les choses bien.

Si Google+ est toujours vivant, le réseau n’a jamais connu le succès de Facebook ou Twitter. Nul ne sait aujourd’hui quel avenir Google réserve à cette plateforme…

Tags :Via :Ubergizmo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité