Le club de lectures d’Übergizmo – Episode 7

Bonjour à tous et bienvenue à bord du club de lectures d'Übergizmo où je vous parlerai des différents ouvrages que je reçois de la part des éditeurs et où je vous apporterai mon point de vue parfaitement subjectif à leurs sujets. Il ne s'agira uniquement que de BD, comics et mangas, voire parfois des artbooks. Sachez qu'il n'y a pas d'ordre de préférence dans la rédaction de cet article mais un bon vieux système du "c'est en haut de la pile donc je le chronique en premier".

Welcome to Kiwiland (Michel Lafon) – 20€

Voilà comment tout a commencé. Aby Cyclette rentre à Strasbourg après avoir séjourné plus d’une année au Québec, avec la ferme intention de retourner y vivre. Après quelques mois de paperasse, elle se rend compte qu’il lui faudra plus d’un an avant d’obtenir son visa permanent canadien. Quitte à attendre, autant continuer à voyager. Elle consulte le globe qui trône sur son bureau. Qu’y a-t-il à l’exact opposé de Strasbourg ? La Nouvelle-Zélande ! Très rapidement, elle obtient un visa d’un an pour découvrir les terres fabuleuses et magiques des Maoris et des kiwis ! À quelques semaines du départ, Aby Cyclette rencontre Guillaume…

Welcome to Kiwiland est une BD autobiographique basée sur la vraie vie d’Aby son autrice. Sa première BD “T’es-tu correc’?” racontait son départ sur un coup de tête pour le Canada laissant derrière elle son Alsace natale. La BD avait cartonné sur Ulule avec près de 30 000€ récoltés (et j’avais pris part à l’aventure) ! Et celle-ci devait également être une nouvelle campagne auto-éditée. Mais c’était sans compter sur le nez qu’a eu Michel Lafon de proposer d’éditer l’ouvrage d’Aby. Ainsi donc alors qu’elle allait cliquer sur le gros bouton vert, Aby s’est rétractée et invite désormais les internautes à retrouver la suite de ses aventures en Nouvelle-Zélande en librairie et dans les circuits de distribution habituels.

L’ouvrage est bien évidemment en français mais au bas de chaque page sont proposées les traductions en anglais qui permettront à tous les gens qu’elle a rencontrés en Nouvelle-Zélande, au Canada et partout dans le monde de comprendre et suivre ses récits.

Alors on y trouve quoi dans cette BD ? On y retrouve la vie réelle d’Aby avec ses rencontres, ses galères, ses coups de blues et le défi qu’est une relation amoureuse longue distance surtout quand ce n’était pas prévu à la base. L’amour frappe à la porte à n’importe quelle heure et parfois ce sont quelques semaines avant le départ à l’autre bout du monde. On y découvre aussi la culture néozélandaise et ses us et coutumes plus ou moins faciles à apprendre. On y parle aussi souvent de “zizis foufounes !” mais ça je vous laisse découvrir comment et pourquoi.

A qui s’adresse cette BD ? Aux globetrotters et futurs globetrotters ou potentiels globetrotters francophones et anglophones !

Le tome 11 des Notes de Boulet – Un royaume magique (Delcourt) – 18.95€

Et si nous vivions tous dans un royaume magique ? Avec un solide sens de l’observation mêlé à une imagination toujours aussi débordante, Boulet, l’enquêteur des temps modernes, nous raconte les turpitudes de notre monde.

Les superpouvoirs du cerveau humain, la multiplication de nouvelles technologies dignes du meilleur des romans de science-fiction, les effets spéciaux du cinéma, l’immensité de notre univers, l’infinité des découvertes scientifiques… Pertinent et toujours drôle, Boulet nous guide sur le chemin de la connaissance pour nous montrer l’incroyable magie qui anime notre planète.

Lire un extrait

Pourquoi lire les notes de Boulet ? En fait la vraie question c’est “pourquoi ne pas les lire ?” et j’ai beau chercher je ne trouve aucune raison. Boulet c’est un des piliers du web BD francophone et tout ce que vous lirez sur l’ouvrage vous pouvez aussi le lire gratuitement en ligne mais c’est moins beau dans vos bibliothèques (et surtout vous ne bénéficiez pas des 40 pages inédites que contiennent les livres). Toujours très drôle, il nous raconte ici ses rêves où il vole, ses challenges avec les serveurs au resto (et il m’est arrivé la même putain de chose ce weekend pour les gens qui mettent de l’eau en permanence dans mon verre), ses cours d’arts, ses conférences… Bourré d’humour, les notes de Boulet doivent faire partie de votre bibliothèque, dans leur intégralité (je vais d’ailleurs m’atteler à avoir une collection complète) !

Un must read pour se divertir et s’évader l’esprit.

Retour aux sources T1/2 (Kana) – 12.7€

Axun est étudiant. Pendant les vacances, il doit réaliser des recherches sur la ville de Daxi  (Taïwan) pour l’université. Cette petite ville est également le village de son enfance. Accompagnée de sa camarade Chen, il se rend là-bas pour y retrouver son père avec qui il n’a pas parlé depuis des années… Tout en s’imprégnant de la culture de Daxi et de ses fêtes folkloriques, Axun va renouer peu à peu les liens qui s’étaient rompus…

Lisez un extrait ci-dessous

Premier volume d’une série en 2 tomes, ce manga est tout droit importé de Taïwan. Sur fond de romance (unilatérale mais que nous espérons se transormer en bilatérale), on y découvre surtout ici tout un pan de cultures et traditions taïwannaises très certainement inconnues du grand public occidental. On nous parle du “24”, LA célébration annuelle à ne pas manquer qui mobilise toute la ville et ses sociétés (nom donné aux clubs). On revient ainsi sur l’histoire du pays. Toujours appréciable de découvrir de nouvelles cultures avec un ton divertissant, ce tome 1 donne envie de découvrir la suite et fin de ce dyptique.

Last Pretender T1 et T2 (Kana) – 6.85€

Il est de coutume qu’un tournoi intergalactique entre filles soit organisé pour désigner celle qui épousera le prince héritier et deviendra la future reine. Le prince Kris, le principal concerné, a sa petite théorie : comme le sang des peuples les plus puissants coule déjà dans les veines de la famille royale, il lui paraît évident que la femme « la plus puissante » devra elle aussi faire partie de cette lignée. Kris a alors l’idée folle de créer son propre clone féminin, Kalki, afin qu’elle participe au tournoi et le remporte. Sauf qu’il n’a pas prévu qu’elle pourrait se retourner contre lui !

Lire un extrait ci-dessous

Sur les bases du shônen, un genre que je tends à de plus en plus détester de par son manque d’originalité, je me suis vu agréablement surpris par ce récit sans aucun doute féministe. Notre héros, futur roi de l’univers, est indestructible grâce à un pouvoir qui protège tous les membres de la famille royale. De ce fait on appréciera peu sa puissance par rapport à d’autres pour qui chaque coup peut faire basculer le destin. Et c’est justement ce basculement de destin que recherchent toutes les femmes de la galaxie en prenant part à ce tournoi intergalactique en vue d’être la reine de l’univers.

Etant donné que chaque précédente reine était exceptionnelle, au fur et à mesure des générations les futurs rois se sont vus être de plus en plus parfaits génétiquement parlant. Ceci fait donc de Kris un véritable génie des sciences à tel point qu’il décide de créer un clone à son image qu’il espèrera être la pluis puissante de l’univers comme lui pour la prendre pour épouse. Par contre l’aspect incest on en parle ou pas ? Seul petit problème que n’avait pas prévu Kris dans la réalisation de son clone, celle-ci est loin d’être amoureuse de lui et lui annonce la couleur cash quand son corps devient réel : elle le tuera dès qu’elle sera reine et que l’effet de protection permanent dont il jouit aura disparu.

Nous allons ainsi voyager de planète en planète à la rencontre des différents peuples qui composent ce vaste univers, découvrir l’esclavage intergalactique et la géopolitique interplanètes. Nous allons aussi suivre l’évolution de la clone de Kris qui pour l’instant est loin d’être la femme la plus puissante de l’univers. Etant donné que ce sont surtout des femmes qui se battent, on ne pourra pas non plus mettre de côté l’aspect féministe de l’oeuvre.

A découvrir sans plus tarder !

Dino-Sapiens T1 (Soleil Manga) – 7.99€

Les dinosaures sont de retour ! L’Homme est-il prêt à perdre sa place de prédateur ultime sans lutter ? Quand la Nature se dresse face à lui, l’heure de faire appel à la technologie est venue !

Japon, 2030. Fisher et ses amis du lycée, à un âge où chacun se cherche et poursuit ses rêves, embarquent en train pour un voyage de classe qui tourne au drame suite à une attaque de dinosaures ! Nos quatre camarades tentent de s’extirper du train, mais ils constatent une fois dehors, que leur monde n’est plus que ruines. L’armée semble avoir été décimée, et d’autres dinosaures rôdent un peu partout…

Lisez un extrait ci-dessous

Un manga qui parle de dinosaures, c’est une première pour moi surtout quand ces dinosaures se présentent à notre époque et foutent un sacré beau bordel sur notre planète. Rajoutez à cela leur côté régénérateur à la Wolverine et vous avez là un nouvel hyper prédateur et pic sur la pyramide alimentaire qui va sérieusement mettre à mal notre planète Terre. Si en apparence ce manga était prometteur innovant, au fond, il manque de nous faire accrocher à son histoire et nous inviter à poursuivre. Je rejoins la critique de mes confrères de Planète BD sur le coup qui sembent ne pas avoir apprécié le titre comme moi.

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité