L’imagerie cérébrale améliorée par les moteurs de jeux vidéo

imagerie cérébrale

Les moteurs de rendu 3D des jeux vidéo sont aujourd'hui extrêmement performants. Ils peuvent se rendre utiles bien au-delà de leur domaine d'application principale. L'imagerie médicale, par exemple, peut en profiter. Et c'est déjà le cas notamment de l'imagerie cérébrale.

Le projet Glass Brain est mené par le Neuroscape Lab de l’Université de Californie à San Francisco :

L’approche multidisciplinaire unique de Neuroscape implique le développement de systèmes personnalisés en boucle fermée qui intègrent les récentes avancées technologiques en matière de logiciel (moteurs de jeux vidéo 3D, enregistrement multimodal et algorithmes d’interface numérique avec le cerveau) avec les dernières innovations matérielles (réalité virtuelle, motion capture, calcul GPU, enregistrements physiologiques embarqués et stimulation cérébrale transcrânienne).

Mettre au point des technologies en boucle fermée efficaces nécessite une collaboration d’équipes confirmées de designers, de développeurs, d’ingénieurs multimedia, de spécialistes de l’interface et d’artistes/musiciens. Ceux-ci travaillent au plus près de nos scientifiques principaux pour générer des expériences interactives complètes avec adaptabilité, récompenses, art, musique et histoire.

Le résultat, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, est un cerveau comme vous ne l’avez jamais vu. Impressionnant, hypnotisant même. On irait volontiers se perdre dans les méandres de ce cerveau.

Tags :Via :Boing Boing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité