Le club de lectures d’Übergizmo – Episode 9

Bonjour à tous et bienvenue à bord du club de lectures d'Übergizmo où je vous parlerai des différents ouvrages que je reçois de la part des éditeurs et où je vous apporterai mon point de vue parfaitement subjectif à leurs sujets. Il ne s'agira uniquement que de BD, comics et mangas, voire parfois des artbooks. Sachez qu'il n'y a pas d'ordre de préférence dans la rédaction de cet article mais un bon vieux système du "c'est en haut de la pile donc je le chronique en premier".

Survival Geeks (Glénat) – 12.50€

Que la Force soit avec eux !

Lorsque Sam a branché en boîte ce type mignon et son t-shirt Star Wars, elle n’imaginait pas où elle allait se réveiller le lendemain. La voici devenue malgré elle colloc’ de Simon, Clive et Rufus : 3 geeks collectionnant les figurines de comics et ne s’exprimant qu’en répliques de films. Une véritable bande de bras cassés, mais qui est tout de même capable de générer un multivers ! Car Sam ne tarde pas à se retrouver propulsée dans une aventure digne d’un RPG à travers des réalités parallèles où les dragons, Orcs et autres horreurs lovecraftiennes existent bel et bien…

Plus qu’une parodie affectueuse de la pop culture contemporaine truffée de références, Survival Geeks est une comédie d’action excentrique digne de la trilogie « Cornetto » d’Edgar Wright ou de Scott Pilgrim !

Lire un extrait

Véritable condensé de références geeks en tout genres, ce récit passe par tous les univers cultes : Star Wars, Firefly, Cthulhu, le steampunk… Cette aventure haute en couleur et dynamique rappelle la série Sliders et ses visites d’univers parallèles en permanence sauf qu’ici chaque univers a un lien avec la pop cutlure et la culture geek. Des crossovers dans tous les sens. Un ouvrage à mettre dans les mains de tout bon geek qui se respecte pour jouir d’une bonne tranche de rigolade !

Poussin Bleu T1 (Fluide Glacial) – 14.90€

Udras, le Roi des dieux est mourant… Lequel de ses nombreux enfants prendra le trône? Choisi par la Déesse des animaux, Poussin-bleu, du haut de ses 12 cm, devra faire preuve d’adresse, d’intelligence et de son talent d’orateur pour vaincre ses adversaires et surmonter les épreuves qu’il rencontrera.

Un récit épique dans la plus grande tradition de l’héroic fantasy, par l’un des auteurs les plus barges et les plus drôles de Fluide Glacial !

J’ai adoré la lecture de cette BD présentant tous les protagonistes qui vont se foutre sur la gueule dans les prochains tomes en vue de déterminer lequel des enfants du roi des dieux mourant prendra la relève. Blindé de blagues (souvent noires), ce récit est hilarant et apporte un angle fun au genre de l’heroic fantasy qui commence à pas mal stagner et manquer de se renouveler.

Ne pouvant pas combattre eux-mêmes, chaque enfant du roi des dieux doit choisir un représentant pour combattre et réaliser des quêtes à sa place, et pour la déesse des animaux c’est tombé sur Poussin Bleu, un ridicule poussin de 12 cm de haut qui rêve d’enfiler une armure d’or ! Chaque représentant choisi par les autres dieux et déesses est complètement barré et cela va créer un panel de personnages qui vont interagir totalement dingue.

Une lecture chaudement recommandée !

Les survivants de la révolte finale de l’apocalypse : l’ultime prophétie de la sorbetière perdue (Delcourt) – 17.95€

Si vous aimez Mad Max, les clowns, les prophéties, les mondes post-apocalyptiques et les sorbetières… Quand même, vous êtes étrange… Mais cette BD est faite pour vous !

La jeune Shalindra, Bretzel et toute leur bande en ont assez de ce monde trop parfait. Cela leur donne une bonne raison de se rebeller, crier sur le président, voir de tuer son chat de combat et peut-être, par mégarde, dans l’enthousiasme du moment, plonger la planète dans une apocalypse terrifiante… jusqu’à ce qu’un justicier solitaire accepte de se dresser face à la plus vile des injustices.

Lire un extrait

Oubliez toute logique avec cette BD qui vous amène dans un monde post apo dirigé par des clowns. Une BD complètement barrée. Tellement barrée que je ne saurais même pas comment vous la décrire. Du coup je vous invite à consulter la critique de Planète BD.

Skybourne (Delcourt) – 16.50€

Après sa miraculeuse résurrection, Lazare eut trois enfants : Abraham Skybourne, Thomas Skybourne et Grace Skybourne. Sa progéniture se vit alors dotée de pouvoirs hors du commun (des mortels) : une force extraordinaire, une peau impénétrable et… l’immortalité. Ceci est leur histoire… Une histoire faite de vengeance, de pouvoir et de meurtres…

Sans compter Merlin qui les menace de récupérer Excalibur, l’épée légendaire et de libérer un fléau sur Terre. Ensemble, ils vont tenter de remettre le mage à sa place et épargner l’humanité d’un désastre assuré.

Lire un extrait

Grace et Thomas travaillent pour le Vatican et s’assurent que le monde ne tombe pas dans le chaos en récoltant divers artefacts et créatures magiques. Cependant le sanctuaire de tous ses secrets est en danger avec Merlin. Il en ressort un bain d’hémoglobine permanent sur 140 pages ! Malgré leurs mêmes caractéristiques, les 2 frères et soeurs n’ont pas les mêmes attentes dans leur vie éternelle.

Culte secret, légende arthurienne, dieux vivants : un cross over assez improbable qui fonctionne au final assez bien pour fournir une lecture intéressante.

Florida (Delcourt) – 27.95€

Fin du XVIe siècle. Jacques Le Moyne, jeune cartographe, intègre une expédition française pour la Floride. Le projet, initié par les Huguenots, est un échec. Une fois installé à Londres avec sa famille, Jacques ne confie son expérience à personne, pas même à son épouse. Mais de nobles anglais rêvent d’un avenir colonial pour l’Angleterre et sont prêts à toutes les manipulations pour y parvenir…

Lire un extrait

Florida est avant toute chose un gros bouquin qui parle de la colonisation de la Floride par les européens. On va suivre cette histoire à travers les souvenirs d’un cartographe et de sa famille persécutée car ne partageant la même religion que les autres. Nous voilà plongés dans une époque bien lointaine où nous allons évidemment croiser aussi des indiens d’Amérique. Récit d’exploration et d’histoire, on voyage à travers le monde dans cet ouvrage. On suit également la vie de la famille de ce cartographe qui au final ne sait pas ce qu’a vécu celui-ci (et qui fut particulièrement horrifique).

Un ouvrage qui plaira aux amoureux d’histoire et géographie.

Méto T1 (Glénat) – 16.90€

« 64 garçons vivent dans une grande maison coupée du monde. Je suis l’un d’eux »

Ils sont 64 enfants, coupés du monde et surveillés de main de fer par les Césars. Le quotidien de Méto, Quintus et leurs camarades est régulé par des règles étranges et rigides. Aucun écart de conduite n’est toléré. Seule manière de survivre à ce quotidien : respecter le code de conduite, encore et encore. Lorsque Méto se voit confier la responsabilité de former le nouvel arrivant Crassus, il sait qu’il va devoir mettre les bouchées doubles pour ne pas être sanctionné. Tandis qu’il lui enseigne les règles de la maison, Méto débute une quête de la vérité : pourquoi personne n’a de souvenirs d’avant leur arrivée ? Pourquoi sont-ils ici ? Et surtout, qu’il y a-t-il à l’extérieur ?

Lire un extrait

Il s’agit ici d’une BD adaptée d’une trilogie de romans du même nom. Nous sommes plongés dans cette immense maison où sont présents 64 enfants. Avec un régime de règles à suivre très strict, il peut arriver que des écarts arrivent et quand c’est le cas, la sanction est lourde : direction le frigo. Une pièce froide où sont isolé les gamins pendant plusieurs jours et où ils espèrent ressortir en vie. Méto, le héros de l’histoire entend bien percer le mystère de cette maison qu’il n’a jamais pu quitter ni lui ni les autres et comprendre pourquoi il n’a aucun souvenir passé. Une fois passés un certain âge, les enfants disparaissent et nul ne sait vers quoi…

Une lecture très intéressante avec une ambiance dystopique. Je recommande !

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité