75% de la planète risque de mourir de chaud en 2100

soleil chaleur

On est d’accord qu’il fait beaucoup trop chaud ? Eh bien les choses ne sont pas parties pour s’arranger, puisqu’en raison des émissions de gaz à effet de serre en constante augmentation, le réchauffement climatique se fait de plus en plus sentir à notre échelle. Au final, d’ici 2100, ce sont les trois quarts de la planète qui risquent de mourir de chaud.

Aujourd’hui, la chaleur tue déjà dans plus de 60 régions du globe. De phénomènes occasionnels, les canicules sont devenues un rendez-vous  annuel, présent chaque été. Ainsi, en l’espace de 50 ans seulement, le nombre de vagues de chaleur occasionnant plus de 100 morts a été multiplié par 2,5. Sur cette période pourtant, la température moyenne n’a augmenté que de 0,5 degrés. Les dernières prévisions scientifiques prévoient une augmentation de 5 degrés d’ici 2100, à en croire l’étude de Nature Climate Change, relayée par National Geographic.

Des dizaines de personnes ont succombé à la canicule qui brûle l’Inde et le Pakistan ces deux dernières semaines, atteignant parfois les 53,5 °C. D’autres cas de décès ont aussi été constatés aux États-Unis et au Québec, où l’on déplore au moins 54 morts cette dernière semaine. Des chiffres qui pourraient rapidement paraître dérisoires d’ici la fin du siècle si les choses ne changent pas (spoiler : c’est mal parti).

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité