8 Français sur 10 souffrent de « cyberstress »

Une étude de Kaspersky Lab révèle que les annonces de piratages de données et la pression d’avoir à gérer plusieurs comptes en ligne causent des niveaux élevés de stress dans la population, les Français étant ceux qui en souffrent le plus en Europe.

 Selon l’enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1000 Français :

  • 82 % des personnes interrogées reconnaissent être stressées par les annonces de piratages de données.
  • 77 % d’entre elles avouent que le nombre de mots de passe à gérer leur cause un excès de stress.
  • 81 % se sentent stressées par la protection de leurs équipements informatiques.
  • 73 % sont submergées par la quantité d’informations sensibles en leur possession.

Ce niveau de stress n’est pas injustifié : 56 % des consommateurs s’attendent à subir un incident de cybersécurité dans les 12 prochains mois et ils ont raison de s’en inquiéter car 47 % d’entre eux déclarent en avoir déjà été victimes au cours des cinq dernières années.

L’accroissement du stress s’accompagne d’une perte de confiance dans les entreprises et les technologies chargées de la protection des données. Kaspersky Lab a interrogé les participants à l’enquête sur les applications auxquelles ils se fient le moins pour ce qui est de protéger leurs données contre les piratages ou les attaques. Il en résulte que les réseaux sociaux et les applications de paiement mobile suscitent le plus de méfiance (respectivement 36 % et 30 %). Les applications de partage de photos, de surveillance médicale et de suivi GPS sont celles qui inspirent le plus confiance : moins de 10 % des personnes interrogées se disent réticentes à leur confier leurs données, bien que ces applications conservent des informations extrêmement sensibles.

Le décalage entre le niveau de risque et de confiance se traduit également par le fait que plus de la moitié (54 %) des Français consultés seraient prêts à confier les identifiants de connexion à leurs appareils à la personne qui partage leur vie. Cependant, seules 8 % des personnes interrogées feraient confiance à un gestionnaire de mots de passe, alors même que l’être humain s’avère régulièrement comme le maillon faible de la chaîne de sécurité.

Tanguy de Coatpont, DG France de Kaspersky Lab commente : « Les piratages de données font la une de l’actualité ces temps-ci, des entreprises de tous secteurs en sont victimes, c’est pourquoi il n’est pas surprenant que la confiance dans les entreprises soit si faible et que les niveaux de stress aillent croissant. Les utilisateurs se sentent submergés par la quantité d’informations conservées en ligne à leur sujet et la question de savoir si celles-ci sont suffisamment protégées. S’ils ne savent pas quelles mesures prendre pour se protéger, cette incertitude peut engendrer du stress. Mon conseil est de reprendre la main sur leurs données et de contrer les menaces autant que possible en adoptant un comportement adapté en matière de cybersécurité : choisir des mots de passe robustes et distincts, installer des solutions de cybersécurité, ne pas cliquer sur des liens non sollicités, éviter les réseaux WiFi non sécurisés et télécharger des applications exclusivement auprès de sources fiables. »

 

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité