[Test] Sushi Striker: The Way of Bushido sur Nintendo Switch

J'ai passé plusieurs heures sur le bien loufoque jeu pour Nintendo Switch Sushi Striker: The Way of Bushido. Il est temps pour moi de vous présenter ma critique !

Synopsis

Dans le monde de Sushi Striker: The Way of Sushido, un Empire malfaisant exerce une domination implacable sur l’industrie du sushi, interdisant la consommation de ce met aux citoyens d’une république vaincue. Au début de l’histoire, Musashi, notre héros orphelin (un avatar jouable au féminin ou au masculin), quitte son petit village l’estomac vide, mais avec un rêve en tête : le rêve d’un pays qui ne connaît plus la faim et dans lequel tout le monde peut enfin savourer des sushis ! Au cours de son voyage, il rencontre un voyageur qui s’avère être un guerrier sushiste et qui lui dévoile les bases de la bataille de sushi. Musashi décide alors de se lancer dans une grande aventure, persévérer dans cette discipline et affronter les ennemis qui se dressent sur son chemin.

Dans cet univers dont le style s’inspire des animes japonais, les joueurs peuvent s’attendre à rencontrer des personnages hauts en couleurs : Kojiro, le rival brutal et fourbe, Kodiak, le musculeux général de l’Empire, ou encore Celia, la sublime et solitaire assassin sushiste. L’heure est venue de mener la révolte contre l’Empire et sa cruelle oppression ! En plus d’une esthétique unique et d’une narration originale, le système de combat du jeu s’avère particulièrement addictif.

Gameplay

Comprendre le principe du jeu ne prend que quelques minutes : relier des assiettes de sushis similaires qui défilent sur 3 tapis + 1 tapis commun aux deux joueurs. Mais maîtriser le jeu nécessitera plusieurs heures. Plus vous créerez une grande chaîne d’assiettes, plus grands seront les dégâts infligés à l’adversaire lors de l’envoi de la pile d’assiettes. Mais bien évidemment, beaucoup de paramètres vont influer sur votre jeu. Un système d’expérience et de niveau dans un premier temps vous fournissant de plus en plus de PV et de meilleurs régulateurs de tapis.

Il vous sera par contre assez complexe pour indiquer à l’ordinateur quelle assiette vous souhaitez utiliser pour démarrer votre pile d’assiette. Car oui certaines assiettes rapportent plus de points que d’autres et donc vous serez souvent frustré par le choix de l’ordinateur sur une sélection plutôt qu’une autre. Je vous déconseille par contre de jouer en mode tactile même si c’est tentant. Privilégiez le pad pro ou la console dans son entièreté.

Mais aussi et surtout les sushinités, ces dieux sushis qui vont avoir des capacités spéciales. Et ces sushinités sont en très grand nombre ! Vous allez en rencontrer et vous lier d’amitié avec elles tout au long de l’aventure. Elles pourront vous aider à récupérer des PV, électriser vos assiettes pour + de dégâts, rajouter des assietttes à votre pile durant un laps de temps… Je ne vais pas vous citer l’ensemble des capacités tant elles sont nombreuses !

Etrangement, l’accès à ce qu’on penserait direct de base nécessite quelques heures de jeu pour être débloqué. Ainsi le multijoueur local ou en ligne, le rappel des commandes de bases et d’autres petits éléments ne sont pas dispos dès le début. Donc oui le jeu est jouable à deux en multi local par contre il vous faudra doser un peu le jeu avant de pouvoir jouer avec votre pote !

Durant vos combats, vous allez avoir 3 sushinités (+2 en réserve) qui vous accompagneront et vous devrez jongler entre leurs pouvoirs et trouver le bon timing pour résister et écraser votre adversaire. Ceux-ci grimperont en XP au fur et à mesure des parties jouées.

Des niveaux cachés se cachent dans chaque zone de la carte de Sushi Striker et sont accessibles à partir de 40 étoiles par zone. Vous devrez probablement laisser en pause certaines zones secrètes le temps de level up un peu et avoir plus de puissance pour en venir à bout.

Pour achever des niveaux de manière “épique”, vous devrez vous équiper d’une ceinture noire qui divisera par deux vos PV et multipliera par 1.5 votre score final : si vous parvenez à un score suffisamment élevé un S arc-en-ciel se présentera à vous signifiant votre succès.

En multijoueur local, le joueur situé en haut de l’écran sera un peu désavantagé compte tenu du fait que la lecture de l’écran se fait de manière plus difficile.

En conclusion, Sushi Striker est une bonne découverte qui nécessite quelques heures de jeu pour être rodé sur les commandes et surtout pour arriver à des sushinités de haut-niveau et avec des capacités intéressantes.

Je vous invite à découvrir en détails Suhi Striker sur vos consoles Nintendo Switch et 3DS avec la démo gratuite qui est disponible.

Des bonus sont débloquables grâce à ces codes

Jeu offert par Nintendo

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité