La dysmorphie Snapchat, vous connaissez ?

selfie

Les applications comme Snapchat et Instagram proposent de nombreux filtres pouvant être appliqués sur les selfies. Ceux-ci rendent le sujet tantôt loufoque, tantôt magnifique, etc. Mais aujourd'hui, il semble que cela ait un effet indésirable plutôt inattendu. Certains adolescents veulent se faire opérer pour ressembler à ces filtres...

Dans un papier publié dans le Facial Plastic Surgery de la Journal of the American Medical Association, le Dr. Neelam Vashi, directeur du Ethnic Skin Center au Centre Médical de Boston, emploie le terme “dysmorphie Snapchat“, lequel fait référence à une “nouvelle mode inquiétante” qui voudrait que des adolescents soient obsédés par le fait de ressembler davantage à leurs selfies.

Selon le Docteur, ceux-ci commencent par aimer ce qu’ils voient dans leurs selfies grâce aux filtres masquant certaines imperfections. À tel point qu’ils veulent devenir comme ces images. Le American Medical Academy of Facial and Reconstructive Plastic Surgery affirme que 55% ont déjà eu des patients souhaitant ressembler davantage à leurs selfies, soit une augmentation de 13% par rapport à l’année précédente.

Dans un rapport de Inverse, Kaylee Kruzan, du Cornell’s Social Media Lab, déclarait : “il y a des travaux qui suggèrent qu’avec les réseaux sociaux, la chirurgie plastique prend de la valeur, elle devient directement liée aux images idéalisées qu’ils créent sur les réseaux sociaux, les préférant à leur véritable corps et leur faisant souhaiter de ressembler à ces standards ‘idéaux’.

Tags :Via :Ubergizmo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité