Fate Capsule, la machine qui vous vend un rendez-vous… et peut-être l’amour

Fate Capsule

Les distributeurs sont très populaires en Asie, ils servent à vendre tout et n'importe quoi. Un entrepreneur de Hong Kong s'en sert pour vendre des rendez-vous à celles et ceux qui cherchent à rencontrer l'amour. La Fate Capsule est une alternative low-tech aux services en ligne comme Tinder.

Placée juste devant le magasin de BT Reptile dans le quartier Shek Kip Mei de Kowloon, cette machine a rapidement attiré l’attention du monde entier grâce à son concept unique. Avec ses différents compartiments, la machine dispense des capsules en plastique coloré renfermant chacune les informations pour contacter un ou une célibataire. Il suffit d’insérer 20 HK$ (2,20€) en pièces et l’on reçoit sa capsule.

On doit la Fate Capsule à Ben Tang, propriétaire de BT Reptile. L’idée lui est venue après avoir découvert un concept similaire à Taïwan. Avec sa petite-amie, le couple s’est chargé lui-même de récupérer les informations des participants volontaires – nom, âge, taille, poids, hobbies, description rapide – et de réaliser une petite vérification pour s’assurer qu’ils ne sont pas “trop étranges”.

La machine fut installée juste avant la Saint Valentin et le succès fut très rapide. À tel point que le nombre de capsules vendues par jour dû être limité : “je pourrais facilement vendre plus de 1 000 capsules par jour si je le voulais… mais je ne préfère pas. J’aime voir les gens arriver ici lorsqu’ils ont du temps libre, on jurerait davantage le destin“, déclarait Ben Tang.

Évidemment, la Fate Capsule a son lot de détracteurs. Certains n’ont pas hésité à critiquer vivement la machine sur Facebook, la critiquant même parfois de “fraude”. Il faut dire que Ben Tang se contente de mettre deux personnes en relation, ce qui se passe ensuite peut être très aléatoire. Outre la qualité du service proposé, certains s’inquiètent de la vie privée. Les informations de contact des participants se retrouvant souvent rapidement partagées sur le web.

Toujours est-il que le concept a grandement fait parler de lui et d’autres entrepreneurs de Hong Kong l’ont déjà copié. Le bon vieux distributeur ne saurait concurrencer la suprématie des services comme Tinder mais l’idée de la Fate Capsule peut plaire à certains, c’est une jolie alternative bien plus romantique.

Tags :Via :Oddity Central

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité