Test : la prise en main du Galaxy Note 9

Ni une ni deux, Samsung ne nous a pas fait attendre et sort son Galaxy Note 9 (qui n'explose pas ce coup-ci), pour combler la gamme 2018. Ce dernier se veut être le leader de la marque en mettant l'accent sur la productivité et l'autonomie. S'ajoute bien sûr quelques jolies caractéristiques concernant la créativité, le multimédia et les jeux vidéo, pour séduire un maximum de personnes. 

Sans nul doute, ce “petit” est une star, ce qui explique le prix qui l’accompagne… 

Les plus

  • Un écran OLED 604 pouces exceptionnel
  • Une excellente capacité  de photographie en faible luminosité
  • Une excellente autonomie
  • Un OS performant et des composants zélés
  • Jusqu’à 1 To de stockage

Les moins

  • Un temps de chargement assez lent
  • Un tarif avoisinant les 1000 euros (en fonction des configurations).

Pas de surprises…

Les rumeurs disaient vraies et les leaks également, les informations glanées les mois précédents se sont révélées véridiques. En octobre 2017, Samsung avait confirmé son souhait d’améliorer le S-Pen de cette année, en avril nous apprenions que la batterie serait de 4000 mAh, idem concernant le capteur d’empreintes digitales. 

Fin mai, un processeur Exynos avait été repéré et mis à disposition dans certains pays, il y a peu la date du 9 août avait été confirmée, comme une version proposant pas moins de 512 Go de stockage. Pour finir, le design même avait été dévoilé, grâce à une vidéo de présentation. Alors ? Quoi de neuf ?

Quoi de neuf ?

Le Note 9 profite évidemment des avantages inhérents au S9 et S9+, tout en amenant tout de même quelques innovations propres. C’est un peu le paroxysme des deux autres flagships de la marque, voici ses atouts clefs :

  • L’ écran WQHD de 6,4 pouces pour un téléphone de belle taille
  • La batterie de 4 000 mAh 
  • Jusqu’à 512 Go de stockage et un emplacement microSD, ce qui permettrait d’en faire le premier smartphone Terabyte du marché.
  • La caméra de ce smartphone est fantastique, tout comme l’intelligence artificielle qui l’anime. 
  • Le S-Pen s’est amélioré, offre plus de possibilité et une meilleure connexion bluetooth. 
  • Il n’est plus nécessaire de posséder un dock pour l’utiliser pour la productivité. (grâce au Samsung Dex).

Prix ​​et disponibilité

Le Samsung Galaxy Note 9 sera disponible en deux couleurs : Ocean Blue et Lavender Purple, et est disponible depuis le 24 août pour 1000 euros en version 128 Go. Le Galaxy Note 9 de 512 Go sera disponible dans certains points de vente et en ligne.

Design

Le design du Galaxy Note 9 est dérivé de son prédécesseur Note 8. La caméra et le capteur d’empreintes digitales se sont simplement déplacés. Les bords sont toujours plus minces et aucune “encoche” ne vient polluer l’écran. Chacun ses goûts répondrez-vous, mais l’ensemble est esthétique, robuste, dans un format compact. 

Avec une largeur de 76,4 mm (3,01 pouces) et une épaisseur de 8,8 mm (0,35 pouce), il est évidemment légèrement grand, mais c’est assumé, si vous souhaitez un écran plus petit, inutile de s’intéresser au Note. L’appareil pèse 201 grammes, ce qui est assez lourd, mais à nouveau, une belle taille n’est pas sans conséquence sur le poids (un ratio de 84% entre l’écran et le corps). Avantage non négligeable de ces mensurations, Samsung a pu intégrer une batterie de 4000 mAh.

Le Galaxy Note 9 est normé IP68, c’est à dire qu’il est résistant – dans une certaine mesure – à l’eau, jusqu’à 3 mètres, et à la poussière. Le smartphone est totalement conçu en verre, il convient donc d’être vigilant, car si c’est esthétique, c’est également particulièrement fragile… On ne peut pas tout avoir. Si vous souhaitez investir, une housse de protection costaud est plus que conseillée. 

L’écran 

La taille de l’écran est l’argument principal de l’appareil et elle est d’autant plus importante si vous utilisez le S-Pen fournit avec. Samsung a opté pour un écran edgeless, rapproché au maximum du châssis pour offrir un maximum de place et d’aisance à l’usage. 

Sans surprise, l’écran du Galaxy Note 9 a reçu les plus hautes éloges de la part des experts, il est clairement l’un des plus qualitatifs du marché, grâce à la restitution d’une palette de couleurs particulièrement étendue, contrastée et très précise. Ceci lui permet de montrer de magnifiques photos, au très beau rendu, et offre une expérience poussée dès que l’on parle de jeux vidéo, de vidéo ou encore de réalité virtuelle.

Le Galaxy Note 9 dispose d’un écran OLED Super AM, bien plus efficace qu’un LCD. La lumière y est traitée différemment, en LCD, les pixels noirs sont créés en «bloquant» la lumière blanche avec un filtre, les noirs tirent un peu vers le gris foncé. Quand il s’agit d’OLED, chaque pixel émet sa propre lumière, un pixel noir est donc un pixel inactif, le noir est on ne peut plus noir et le contraste époustouflant, les autres couleurs sont plus faciles à contrôler sans passer par des filtres complexes.

La résolution de 2960 × 1440 est considérée comme très élevée en termes absolus. Toutefois, en ce qui concerne la concurrence, il n’est pas rare de voir des résolutions OLED avec une densité de pixels supérieure à 500. (Parmis ceux qui prônent le LCD, on retrouve des densités d’environ 400 PPI (P20 Pro, OnePlus 6)). Le Note 9 ne dispose que d’environ 3% d’écran de plus que l’an dernier, mais présente 20,5% de plus que l’iPhone X. 

Appareils photo

Chapeau. Samsung a tout misé sur la qualité de l’appareil photo et ne s’est pas planté. Grâce au traitement de l’image, le Note s’en sort mieux que le S9 + et le Huawei P20. Intuitif et efficace, il propose également un effet Bokey pertinent :

note-9 bokey

En basse luminosité, la plupart des appareils photo de smartphones sont mauvais, les capteurs du Note 9 s’en sortent particulièrement bien, on remarque de petites améliorations dans l’équilibre des couleurs et la qualité de l’image par rapport au S9 ou S9+ (sans doute grâce à un meilleur étalonnage et un logiciel de traitement plus poussé).

L’appareil photo de Samsung préserve les couleurs, et bien que la photo soit un peu plus lumineuse que ce que les yeux ne perçoivent, elle reste relativement naturelle. Il parvient à rendre l’image aussi lumineuse que possible, sans occulter les petits détails, notamment grâce à une belle ouverture de f/1.5.

La présence d’un module de stabilisation optique de l’image (OIS) sur les caméras principales et secondaires augmente les chances de prendre des images nettes à la lumière du jour et des images plus lumineuses dans des conditions de faible éclairage. Grâce à une stabilisation électronique, on obtient une meilleure clarté et de meilleures performances, un combo très efficace, surtout lors de l’utilisation du zoom. Les vibrations de la route ou les turbulences de vol avec des drones sont ainsi compensées par cette technique. 

La mise au point automatique de l’appareil photo Galaxy Note 9 est basée sur la technologie de détection de phase à deux pixels. Rapide et efficace, elle offre un meilleur point d’échantillonnage que la mise au point automatique.

Autonomie

benchmark Note 9

benchmark Note 9

Boom. Samsung nous envoie une batterie de 4000 mAh, ce qui  est indispensable pour une dalle aussi énergivore. Seul le P20 Pro de Huawei peut tenir la distance face à ce monstre. D’ailleurs, la batterie de la version 9 est 4% supérieure à celle du Note 8 en termes de taille. En revanche, il gagne 17% en ce qui concerne l’autonomie. C’est une donnée clef lors de l’achat d’un smartphone. 

La durée de vie de la batterie peut être affectée par de nombreux facteurs, mais les principaux sont le SoC, l’affichage et les différents types de données exploitées (réseau, bluetooth, Wifi). L’autonomie est variable en fonction de l’usage de chaque personne, toutefois, on peut considérer que le Note 9 dispose d’une autonomie plus longue et d’une charge plus rapide que son prédécesseur.

Le S9 + n’a pas particulièrement impressionné avec une vitesse de chargement de 42 mAh / mn, pas plus que le 45 mAh / mn du Galaxy Note 9, ce sont des vitesses considérées comme classiques. Les concurrents peuvent aller jusqu’à 62 mAh / mn (Huawei P20 Pro) ou 67 mAh / mn (Oneplus 6), Samsung peut donc progresser sur ce point précis. Si l’autonomie est LE critère que vous recherchez, mieux vaut aller chez la concurrence :

Autonomie Benchmarks

Le Note 9 est configuré pour accepter la recharge sans fil, grande tendance de 2018, une méthode particulièrement pratique lorsque vous êtes au bureau ou encore la nuit. La batterie n’est pas amovible, ce qui est la contrepartie permettant d’obtenir un smartphone compact et une autonomie plus importante, c’est une concession faite par Samsung pour son Note 9. 

Cet appareil dispose d’un écran très haute résolution (2960 × 1440) ce qui nécessite beaucoup de puissance, il ne faut donc pas négliger de baisser la luminosité pour obtenir quelques % de batterie supplémentaires.

Performances du système

Côté spécifications, le Note 9 n’a pas du tout à rougir avec son processeur Qualcomm Snapdragon 845 (8 Cores, 2,8 GHz) qui a accès à 6 ou 8 Go de mémoire (RAM). Le “petit” sera donc un allié de poids pour faire tourner des jeux vidéo, des vidéos en haute qualité ou encore pour s’amuser avec la réalité virtuelle. Le système de refroidissement fonctionne en piégeant un liquide dans un radiateur en carbone, il s’agit donc d’un mini système de refroidissement liquide. L’appareil ne devrait théoriquement pas trop chauffer, sauf bien sûr si on lui demande d’exécuter des tâches très lourdes. 

Le processeur de Qualcomm est l’un des meilleurs du marché et offre d’excellentes performances et permet au Note 9 d’être l’un des plus rapides du marché, selon plusieurs Benchmarks :

La plus grande évolution logicielle du S9 + est Dex, qui permet d’utiliser le téléphone comme un ordinateur, qui plus est avec l’édition 9, il n’est pus nécessaire de posséder un dock pour en profiter. Tout ce dont vous avez besoin est un convertisseur USB-C vers HDMI standard. Dex peut soit transformer votre Galaxy Note 9 en trackpad et clavier virtuel, soit s’utiliser normalement avec Android.

adaptateur Dex

Et alors j’achète ?

Le Note 9 ne manque pas d’atouts, performant et élégant, il fera sans nul doute le bonheur de son propriétaire. Batterie, caméra, stockage… tout y est. Il faut cependant garder à l’esprit qu’il existe beaucoup de concurrents et qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un smartphone si puissant pour simplement téléphoner. Avec le OnePlus 6 ou le Huawei P20 Pro, la concurrence devient de plus en plus vive pour les S9 et S9 +. Attention à bien cerner votre usage pour prendre la décision de dépenser 1000 euros.

En tout cas, si vous aimez les téléphones à très grand écran, et si vous pouvez vous le permettre, rien ne peut battre le Galaxy Note 9 et son S-Pen sur leur propre terrain. 

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité