Les États-Unis accusent la Chine de recruter des espions sur LinkedIn

LinkedIn

LinkedIn, le réseau social professionnel, serait utilisé de manière assez agressive par la Chine pour recruter des espions aux États-Unis. C'est en tout cas ce qu'a déclaré récemment William Evanina, directeur du Centre de Contre-espionnage et de Sécurité National (NCSC) des États-Unis.

Selon lui, des agences chinoises utilisent de faux comptes pour envoyer des messages de recrutement à des employés de sociétés privées et gouvernementales des États-Unis pour tenter de récupérer des secrets d’état. Le Royaume-Uni et l’Allemagne ont déjà averti de tactiques similaires par le passé mais c’est la première fois que les États-Unis en parlent.

Nous ne savons pas combien de faux comptes sont utilisés dans ce but et William Evanina n’a pas non plus précisé le succès de cette opération d’envergure. Et d’appeler aussi LinkedIn à supprimer les comptes servant à ce genre de campagnes, comme Twitter l’a fait récemment.

Le directeur de la branche confiance et sécurité chez LinkedIn, Paul Rockwell, a répondu en affirmant que moins de 40 faux comptes utilisés à des fins politiques ont été supprimés et en rappelant que la plateforme n’est pas inactive à ce sujet, des équipes travaillent à empêcher ce genre de méfaits.

Tags :Via :Ubergizmo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité