Le club de jeux d’Übergizmo : Breaking Bad (Edge)

Au cours d'une soirée entre amis, quelqu'un a apporté Breaking Bad le jeu édité par Edge. Constatant que ce jeu de société reprenait fidèlement la série et présentait un excellent gameplay, je me suis dit qu'il serait bon de vous en parler.

Commençons comme d’habitude avec les règles du jeu en vidéo présentées de manière assez succintes et complètes ici :

Après 2 parties à incarner Walter White puis les jumeaux Salamanca, Breaking Bad se révèle véritablement être un jeu de micro-gestion. Vous allez devoir gérer beaucoup de paramètres en simultané pour gagner la partie : tenter d’abattre les flics pour avoir un peu de paix si on est un cartel, vendre beaucoup de meth (mais pour cela il va falloir en produire), vous protéger ou encore abattre les autres joueurs.

Autre élément de gestion : le choix de jouir d’une 3ème action contre des cristaux, de la défausse de cartes ou un PV, ce qui rajoute des prises de risque.

Comme tout jeu de carte qui se respecte : piocher c’est fort et donc les cartes vous permettant de piocher 3 cartes s’avèrent être des alliées de poids.

Chaque joueur va incarner un personnage phare de la série et bénéficier d’actions spéciales pour sa carte. A vous de voir quel choix vous ferez sur la sélection du personnage.

A deux reprises, je me suis retrouvé en taule après avoir voulu faire le fier face à la DEA. Cela m’a coûté sacrément cher étant donné que toute ma production de meth a été confisquée, ma main jetée et qu’il a fallu attendre un coup de pouce du destin pour piocher ma “jail-free card” aka l’invocation de Saul Goodman, célèbre avocat véreux de la série. Et vous pouvez ainsi passer de nombreux tours avant de la récupérer cette précieuse carte.

Fait rarissime je pense, lors d’une de nos parties, la partie s’est achevée sur un match nul entre moi et un autre joueur qui sommes morts en même temps à la fin (ceci est rendu possible grâce aux capacités spéciales de chaque joueur).

Certaines cartes, particulièrement côté DEA peuvent retourner la partie. Comme mentionné dans la vidéo, pour pouvoir jouer certaines cartes, il faudra parfois disposer d’un minimum de cristaux dans sa planque OU dans l’hôtel de vente pour pouvoir les jouer et plus ces cartes sont fortes plus il vous faudra de cristaux. Mais plus vous aurez de cristaux, plus la DEA pourra aussi jouer de cartes bien violentes.

Avec cette règle de niveaux de cristaux en planque OU en vente, je reproche au jeu de ne pas disposer d’un marqueur pour chaque cartel qui pourrait être placé sur la plaque de la DEA. Cette phrase sera plus claire une fois que vous jouerez au jeu.

En instaurant un système d’alliances entre cartels, une nouvelle approche du jeu s’immisce encore. Si vous êtes alliés avec un autre cartel vous pourrez l’aider à se soigner, l’aider en cas de fusillade et gagner un peu de meth.

La dynamique du jeu Breaking Bad est bien représentative de la série et de l’univers des narco-trafiquants et narco-chasseurs que sont la DEA.

Une bonne découverte que je vous recommande pour 30€ environ.

Parties jouées à 4 joueurs (1 flic, 3 cartels), possible de jouer jusqu’à 8 (2 flics, 3 cartels de 2 joueurs), jeu non fourni par l’éditeur

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité