Les champagnes Mumm dévoilent une bouteille buvable en gravité zéro

Il aura fallu trois ans de recherches et d’expérimentation pour concevoir Mumm Grand Cordon Stellar, le premier champagne destiné à être dégusté dans l’espace. Pour cette première mondiale, la Maison Mumm a choisi symboliquement de survoler le vignoble de Reims pour présenter cette innovation lors d’un vol en apesanteur.

La science au service du champagne

L’objectif de la Maison Mumm était d’emporter dans l’espace le champagne dans toute son intégrité, c’est-à-dire en respectant ses arômes, le rituel de dégustation et le cahier des charges de l’AOC.

Pour mener cette aventure scientifique, la Maison Mumm a travaillé en étroite collaboration avec Jean-François Clervoy (spationaute français de l’ASE, vétéran de trois missions spatiales avec la NASA) et Gérard Liger-Belair (professeur à l’Université de Reims, chercheur mondialement reconnu spécialisé dans la physico-chimie de l’effervescence du champagne). Avec leur connaissance de la dynamique des fluides et de la capillarité, ils ont permis de comprendre les comportements terrestres du champagne Mumm Grand Cordon.

Les questions soulevées ont été nombreuses : quand il n’y a plus d’effet de gravité, la difficulté est de forcer le liquide à sortir de la bouteille, de le « piéger » quand il en sort et de le déguster.

Un design hautement technologique

À ce niveau d’innovation, chaque élément a son importance, à commencer par les matériaux qui, pour certains, peuvent avoir un impact sur le goût, l’expulsion du gaz carbonique ou la formation des bulles. Avec un cahier des charges complexe, ont été sélectionnés le verre, l’aluminium de grade aéronautique et l’inox (le même que celui des cuves d’assemblage de Mumm Grand Cordon à Reims).

La double cavité de la bouteille en verre, le système usiné qu’elle comporte à l’intérieur, l’anneau qui surmonte le bouchon, la forme singulière du verre en forme de tige fuselée ont été pensés pour reproduire aussi fidèlement que possible le rituel de dégustation terrestre.

De nouvelles sensations de dégustation

C’est dans les conditions d’apesanteur que la cuvée Mumm Grand Cordon a dévoilé des caractéristiques gustatives insoupçonnées et créé des sensations nouvelles en bouche. Le vin sort de la bouteille sous la forme d’une écume mousseuse que l’on aspire. Quand elle entre en bouche, elle tapisse avec rondeur les parois de la bouche par capillarité. « En libérant la puissance du Pinot noir, l’apesanteur concentre et intensifie le style organoleptique de Mumm Grand Cordon. L’expression du fruit est plus aboutie que sur Terre » explique Raimonds Tomsons, meilleur sommelier Europe 2017 qui a participé à la dégustation de Mumm Grand Cordon Stellar en apesanteur au-dessus de Reims.

  1. C’est vraiment une belle bande d’abrutis (désolé y’a pas d’autres mots). Dans l’espace, les astronautes sont obligés de manger très épicé car la gravité zéro à moyen et long terme inhibe les papilles gustatives. Clervoy a pas du leur dire sinon il s’asseyait sur un bon gros chèque mais toute cette débauche de moyens est totalement inutile. En plus quid de l’intérêt de boire de l’alcool quand ta survie dépend de ta capacité d’adaptation et ton temps de réaction? Non, vraiment, une belle bande d’abrutis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité