Sondage – Amour 2.0 I Les français accros au Swipe

Tinder Plus

67% des utilisateurs d'applis de rencontres passent 4 quatre heures par semaine à swiper. L'application de rencontre Once a demandé aux européens quel rapport ils entretenaient avec les applications de rencontres et comment ce nouvel usage jouait sur leur quête de l'âme soeur.

Tu likes ou tu swipes ? Voici le dilemme devant lequel la nouvelle génération de célibataires connectés se trouve confrontée pour trouver celui ou celle qui fera battre leur coeur.

« Nous assistons à la naissance d’un nouveau phénomène dans la rencontre en ligne. Nos téléphones sont une véritable extension de notre vie et l’arrivée du swipe, simple, rapide et parfois radical rend la rencontre en ligne extrêmement sélective. Dans la précipitation, nous ne prenons plus le temps de faire bonne impression » commente Jean Meyer, fondateur de Once

DE L’ENNUI A L’ADDICTION TOUT LE MONDE SWIPE…

Ce n’est pas un secret les applications de rencontres occupent une place clé dans le quotidien des français. Finalement il n’y a pas de bon ou de mauvais moment pour s’adonner à cette activité puisque pour une majorité de français (77%), regarder la télé ou rêvasser au lit ne se fait pas sans son smartphone à la main à scruter les profils proposés par leur application de rencontre fétiche.

Les hommes ont clairement intégré ce geste dans leur vie de tous les jours. Ainsi ils swipent beaucoup plus dans leur quotidien que les femmes. Au bureau (12%), en mangeant (23%), ou aux toilettes (21%), toutes les occasions sont bonnes pour rencontrer l’amour. Sachez qu’en rendez-vous ces messieurs continuent à dénicher de nouvelles rencontres (6%).

Pourtant ce geste quasi-automatique n’est pas forcément perçu de façon positive par tous.Passe-temps pour 68% des français l’expérience s’avère plutôt stressante pour 10% des femmes quand 23% des hommes avouent s’ennuyer.

Près de 4 heures par semaine à swiper pour moins de 30 secondes d’attention par profil.

Fait intéressant 50% des utilisateurs d’applications de rencontres passent moins de trente secondes à évaluer le profil proposé. Ainsi 20% des femmes se décident en moins de cinq secondes seulement alors qu’un quart des hommes mettent entre trente secondes à une minute.

Le swipe frénétique prend du temps puisque 67% des français consacrent jusqu’à quatre heures par semaine à évaluer, en quelques secondes seulement, une quantité infinie de profils sans leur apporter l’attention nécessaire. Un temps qui pourrait clairement être utilisé pour faire des rencontres par d’autre moyens ou tout simplement pour prendre du temps pour soi en allant à la salle de sport ou au cinéma.

Jean Meyer ajoute « Le swipe ne permet pas de prendre des décisions réfléchies. Cette approche peut très bien fonctionner pour les histoires sans lendemain mais ne sert que très rarement ceux qui cherchent une histoire sérieuse. »

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité