Tribune : Alexa et Google Assistant, les porte-voix des assistants vocaux

Amazon Echo
Par Pierre-Alain Doffoel, VP Sales chez Botfuel - Avec Alexa et Google Assistant, Amazon et Google envahissent le marché des assistants virtuels vocaux. Les deux géants du net déclinent le concept de l'App Store en créant tout un écosystème autour de leurs technologies. L'occasion pour les petits éditeurs et startups de développer des services vocaux de niche.

Alors que les assistants vocaux entrent dans notre quotidien via des enceintes qui décorent nos salons, deux géants du net s’imposent. Si Apple fut pionnier en la matière avec son assistant vocal Siri, Alexa et Google Assistant affichent aujourd’hui une longueur d’avance sur le HomePod de l’enseigne à la pomme. Quant à IBM et Microsoft, ils ont fait le choix de privilégier leurs marchés B2B en fournissant des technologies aux entreprises pour développer des outils conversationnels notamment sur les devices de Google et Amazon.
 
Alexa versus Google Assistant : un duel au sommet

Le marché de l’assistant vocal serait-il donc en voie de passer entre les mains de deux géants du net ? Avec leurs armées de développeurs, de spécialistes de l’IA qu’ils débauchent à tout va dans les meilleures écoles et universités du monde – dont la France-, avec leurs forces de frappe commerciales, marketing et financières, il est fort à parier que le monde de l’assistant vocal se divisera bientôt en deux : Alexa d’un côté et Google Assistant de l’autre.

 
Ainsi, à l’instar du marché du Smartphone qui, en vingt ans, a vu disparaître plusieurs systèmes d’exploitation – Symbian, Windows Mobile ou BlackBerry OS-, et qui a assisté à une guerre féroce entre Apple et Google pour imposer leurs OS – IoS et Androïd-, le marché de l’assistant vocal sera-t-il lui aussi uniquement bicéphale ?
 
L’assistant vocal plébiscité par toutes les industries 

C’est en tout cas avec frénésie que les deux acteurs fourbissent leurs armes pour verrouiller le marché en signant des partenariats avec des industriels pour intégrer leurs assistants vocaux dans la conception même des produits. Ainsi des constructeurs automobiles, des équipementiers, des fabricants de télévisions, d’électroménagers, d’appareils médicaux, des opérateurs téléphoniques … 

 
Commencent à intégrer ces technologies. Le secteur de la domotique propose déjà des thermostats, ampoules, chauffage, stores, pilotables à la voix et plusieurs marques ont développé leur appli sur Google Assistant : Séphora avec son service beauté, Boulanger pour contacter le service client, Radio France pour accéder aux actualités ou encore Oui.Sncf pour la recherche des horaires de trains. Aujourd’hui la commande vocale n’est plus vue comme un gadget.  Le mouvement est lancé et à l’instar d’un App Store ou d’un Google Play, la tendance est au développement de plateformes pour des services vocaux.
  
Assistants vocaux : un boulevard pour les startups et les petits éditeurs ?
 
La dynamique des marques autour de ce nouveau canal déjà adopté par des millions d’utilisateurs constitue aussi une opportunité de taille pour les startups.
Leur capacité d’innovation est clé pour permettre aux entreprises d’accélérer leurs projets autour de la voix, en leur fournissant des briques fonctionnelles packagées et une méthodologie associée.
 
La vitesse d’exécution des entreprises autour de ces nouveaux sujets sera déterminante puisqu’elle constitue un moyen de prendre des positions stratégiques, dans un paysage concurrentiel en construction. La cohérence multicanale reste pour autant d’actualité et constitue un autre domaine d’exploration pour les startups, pour permettre aux entreprises de profiter très rapidement des bénéfices des services vocaux tout en préservant la valeur à vie clients de par une expérience homogène.
 
Enfin, les startups auront une responsabilité très forte sur le sujet des données et de leur sécurité, de par leur indépendance. Cet axe est stratégique dans le contexte de quasi-monopole préalablement évoqué.
Tags :Sources :botfuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité