Les prisons veulent des brouilleurs téléphoniques

Prison

Les prisons veulent des brouilleurs téléphoniques pour empêcher les détenus de communiquer avec l'extérieur... En effet, la contrebande de téléphones portables en prison est un problème. Selon les données de la FCC, plus de 8 700 téléphones portables ont été retrouvés dans les prisons fédérales entre 2012 et 2014. Il est évident que pouvoir communiquer avec le monde extérieur est l'un des plaisirs que les détenus ne sont généralement pas en mesure de s'offrir. 

Seulement – et c’est ce qui ennuie le gouvernement – cela signifie que les détenus peuvent poursuivre leurs activités criminelles en prison. Il semble que le ministère de la Justice pourrait avoir une solution à ce problème : les brouilleurs de téléphone.

Un rapport a été publié en juin où les équipes affirment avoir testé avec succès l’utilisation d’un brouilleur de téléphone qui empêcherait les signaux passés en contrebande. Comme le souligne Motherboard, les brouilleurs représentent une solution peu coûteuse au problème. Une recherche rapide sur Google donne des résultats indiquant qu’ils sont vendus à un prix allant de 119 à 650 dollars.

Cela semble être une bonne réponse, mais certains restent sceptiques quant à une telle proposition.  Ben Levitan, un expert en communication sans fil basé en Caroline du Nord,  a indiqué que cela pourrait laisser supposer des “traces de copinage” :

Permettre la technologie du brouillage est une pente très glissante, et une fois cette porte ouverte, nous ne pouvons plus revenir en arrière. Je suis dans ce métier depuis 30 ans. Si quelqu’un préconise de nouvelles technologies, il connaît probablement quelqu’un qui vend du matériel ou qui en a”

En gros, cela ne changerait pas grand chose au problème…

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité