[Test] Travis Strikes Again: No More Heroes sur Nintendo Switch

Nintendo nous a envoyé le jeu Travis Strikes Again: No More Heroes, exclusif à sa dernière console la Nintendo Switch. Après 10h de jeu pour en venir à bout, il est temps de faire le bilan qui s'annonce plutôt positif.

Pour ma part, c’est la première fois que je découvre la licence No More Heroes et je ne sais pas si les précédents opus sont aussi barrés que ce dernier mais je l’espère en tout cas.

Au travers de 7 mondes de jeux vidéo buggés, Travis va devoir affronter tous ces bugs. Le jeu est avant tout un beat’em all où vous allez castagner par centaines des bugs (dont certains avec des noms bien pensés (bug gates, zuckerbug…)). Parfois le jeu passera en mode plateformer, vous mettra au volant d’un véhicule à la Tron ou encore vous mettra la pression pour résoudre des énigmes en apparence assez simples.

Pour sauvegarder, le personnage se rendra aux toilettes (heureusement la séquence est légèrement censurée) et cela vous rendra tous vos PV.

Au cours de l’aventure plusieurs secrets seront à ramasser : des vies (ça c’est grave utile), des pièces UE, des bols de ramen (pour accroître votre vie), des pièces aztèques (pour le shop du jeu, une boutique de t-shirts) et surtout des puces techniques. Ces dernières seront vos plus précieuses alliées dans votre aventure pour affronter tous les monstres qui se mettront face à vous.

Qu’ils soient extrêmement faibles, ou beaucoup plus puissants (mini-boss / boss), vous alternerez entre une vingtaine de puces, chacune ayant une utilité bien spécifique. Mes préférences se portent sur la puce Atlas (bombe accrochée à l’ennemi), la puce qui déclenche une bombe de gaz entre 4 directions, la puce qui régénère des PV et la puce qui émet un arc électrique. A vous de bien fouiller partout, pour mettre la main sur chacune d’entre elles !

Tous les pouvoirs que vous utiliserez se rechargeront plus ou moins vite donc attention à les utiliser au bon moment. A noter que votre sabre laser aura aussi besoin d’être régulièrement rechargé et c’est bien souvent au moment d’un combat fort coriace que celui-ci sera déchargé et qu’il faudra faire marcher la commande (capricieuse) de recharge !

Le jeu propose une direction artistique assez originale et unique avec une ambiance rétro fort appréciable.

Entre chaque monde, une cinématique façon Minitel s’enclenchera en enfournant la moto pour récupérer des Death Balls qui vous permettront d’accéder au monde suivant et entrer dans un nouvel univers.

Le jeu n’est pas particulièrement dur, mais il mettra parfois vos nerfs à rude épreuve, surtout si vous êtes faible en vie !

Habituellement, pas spécialement friand du genre beat’em all, je dois dire que ce fut pour ma part une agréable surprise. Travis Strikes Again ne se prend pas au sérieux et propose un jeu extrêmement délirant !

Une option de coop locale est possible mais je ne l’ai pas testée pour ma part.

Code de jeu offert par Nintendo, tarif constaté sur l’e-shop Nintendo : 29.99€

Plus d’infos sur le jeu sur le site de Nintendo

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité