Delcourt édite une collection prestige du « Dieu du manga » Osamu Tezuka

A l’occasion des 90 ans de la naissance d’Osamu Tezuka, les éditions Delcourt/Tonkam inaugurent leur collection prestige dédiée à la réédition des chefs-d’oeuvre de celui que l’on appelle communément « le Dieu du manga ».

L’histoire des 3 Adolf (T1 & T2) – 29.99€ pièce

1936, le chancelier allemand Adolf Hitler est au pouvoir depuis maintenant trois ans. Outil de propagande idéal, les Jeux Olympiques d’été sont l’occasion d’affermir sa toute puissance. Sohei Togué, un journaliste japonais, est dépêché à Berlin pour couvrir l’événement. Son frère Isao, étudiant résidant en Allemagne, prend contact avec lui en insistant pour le voir le plus tôt possible car il dit détenir des documents de la plus haute importance. Lors de son arrivée au domicile d’Isao, Sohei constate avec horreur son assassinat.

Déterminé, le journaliste décide d’enquêter sur les circonstances de la mort de son frère et découvre qu’Isao était en possession d’un acte de naissance attestant des origines juives du führer ! Une information capitale pouvant renverser le Troisième Reich si elle venait à être révélée au grand jour…La quête acharnée de Sohei le mène en terres niponnes pour retrouver l’institutrice d’Isao qui semble être en possession des précieux documents.

Abordant les sujets de la shoah et des relations Allemagne-Japon sous le Troisième Reich, L’Histoire des 3 Adolf mêle avec maestria fiction et témoignage historique. Dans cette  oeuvre d’envergure de près de 1 400 pages, la prise de pouvoir d’Adolf Hitler bouleverse les destins d’Adolf Kaufman, membre des Jeunesses hitlériennes, et son meilleur ami juif, Adolf Kamil…

L’Histoire des 3 Adolf dresse le portrait de deux amis que tout oppose, l’un est issu d’une famille aisée prônant l’idéologie nazie, l’autre est d’ascendance juive et fils d’un modeste boulanger. Une amitié qui ne survivra pas à la Marche de l’Histoire et à la progression du parti politique d’extrême droite.

Ce récit est tout bonnement incroyable de par son histoire, de par sa taille (1400 pages!) et la temporalité. Tout commence avec la montée du nazisme pour se pousuivre bien au-delà de la guerre avec la recherche des anciens criminels de guerre. On y découvre le nazisme du côté de l’Orient que l’on connaît beaucoup moins ici en France. Ce fut ma première lecture avec Tezuka et quelle lecture !

PS : à 30€ pièce, c’est une valeur sûre et un très bon investissement niveau quantité / prix

Ayako – 29.99€

Une famille dont l’hégémonie tend à se fragiliser sous les réformes successives de l’occupation américaine les obligeant, entre autres, à céder quelques-unes de leurs parcelles de terre aux paysans environnants. Ayako, fille adultérine du père régnant et de sa belle-fille, sera la victime innocente de « l’Histoire » et des moeurs dissolues de son clan.

Jiro Tengé est fait prisonnier par les forces occupantes pendant la guerre qui oppose le Japon aux États-Unis. Relâché, il fait son retour au sein du cocon familial. Un come-back considéré d’un très mauvais oeil par son père, le terrible Sakuémon, qui espérait voir son fils mourir en héros sacrifié sur l’autel de la patrie. La réalité est tout autre. Poussé par son instinct de survie, Jiro devient le complice des services secrets américains, effectuant pour eux les basses besognes, jusqu’à commettre l’irréparable… Il lui faut éliminer l’un des leaders des  opposants de gauche, dont sa soeur est par ailleurs éprise !

Alors qu’il tente de dissimuler les stigmates de sa culpabilité en lavant sa chemise  constellée de sang, Jiro est surpris par la servante et sa petite soeur de 4 ans, Ayako. Le conseil de famille se réunit et aboutit à une décision odieuse, l’isolement d’Ayako, devenue plus que jamais fille de la honte et témoin gênant d’un meurtre perpétré par son grand frère, dont la révélation compromettrait la quiétude familiale.

L’exode rural, l’émergence de mégalopoles, les crises ouvrières sans précédent, sont autant de phénomènes sociaux abordés dans Ayako. Le secteur du chemin de fer est  particulièrement touché, et subit des grèves et des milliers de licenciements. À cela s’ajoute l’entente corruptrice entre yakuzas et politiciens, qui gangrène une société en mal de réhabilitation.

À la fois drame social et tragédie familiale sur fond de mutations politiques de l’immédiat après-guerre, Ayako peint la déchéance d’une puissante famille de propriétaires terriens japonaise, les Tengé, sur près de deux décennies.

Encore un excellent ouvrage de la collection prestige Tezuka. Indéniablement, on s’attache au personnage d’Ayako, fruit d’une relation défendue et peu défendable. Celle-ci sera persécutée toute sa vie. Beaucoup de relations tendues au sein de la famille et du clan sont décrites dans cet ouvrage exceptionnel. Une écriture remarquable sur plus de 700 pages !

Barbara – 24.95€

Barbara est une jeune hippie désoeuvrée et alcoolique qui erre dans la gare de Shinjuku. Un soir, un inconnu la ramène chez lui. Cet homme, Yôsuke Mikura, est un célèbre et séduisant écrivain. Deux êtres opposés sont réunis pour une aventure à la frontière du fantastique.

Ce succinct résumé présente l’étrange relation entre cet écrivain et cette étrange femme qu’est Barbara. Si au début de l’histoire tout semble normal et l’homme quelque peu déviant, au fur et à mesure des pages, rien ne devient conventionnel et tout vire au surnaturel pour nous laisser sur un « mais bon sang qui est-elle ? » ! Esotérisme, folie, relations sociales : un complexe cocktail compose ce récit hors du commun !

La  vie de Bouddha (5 tomes) – 32.99€ pièce

Tatta, petit voyou, Chaprah, esclave qui deviendra guerrier, le général Boudhaï, le vénérable Asitta et bien d’autres personnages vont être les témoins de la naissance du prince Siddharta au château de Kapilavastu. Commence alors pour ce dernier un long voyage initiatique…

Au moment de l’écriture de cet article, seuls 2 des 5 tomes de la série sont sorties. Les 2 autres arriveront fin mars, le dernier en novembre. De plus, je n’ai lu que le premier tome de ceux-ci. Cela ne se voit peut-être pas sur les photos mais chaque tome est absolument gigantesque (800 pages pour le tome 1) et demande un temps de lecture tout aussi conséquent.

Au travers de nombreuses années et de nombreuses rencontres, cette oeuvre va nous présenter la venue du célèbre Bouddha. Nous serons portés dans plusieurs régions et plusieurs classes sociales pour un voyage incomparable ! Une oeuvre d’une envergure incomparable nous attend dans un récit aux 1001 voyages et rencontres !

MW – 29.99€

Depuis qu’ils ont été les témoins malheureux de l’éradication de la population d’une île près d’Okinawa, Yuki Michio et Garai entretiennent une bien étrange relation. Devenu prêtre, Garai reçoit en confession Michio, employé de banque modèle, qui lui avoue les actes criminels les plus atroces qu’il a commis. Car sous l’effet du gaz MW, auquel il a été soumis enfant, il se transforme en « serial killer »…

Je dois reconnaître que je n’ai pas encore lu ce récit (toujours aussi gros que les autres) mais il me semblait utile de l’ajouter à la liste vu qu’il est déjà disponible en librairie.

Delcourt a mis les petits plats dans les grands avec ces sorties pour les 90 ans de la naissance de Tezuka et nous nous devons de leur rendre hommage et de les remercier en se jetant massivement sur les ouvrages proposés à des prix ultra abordables !

Ouvrages offerts par l’éditeur

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité