Accro aux jeux vidéo à 13 ans, sa mère lui donne à manger pendant qu’il joue

accro jeux vidéo

L'addiction, quelle qu'elle soit, peut avoir de très fâcheuses conséquences. Dans cette vidéo, vous verrez une mère désemparée donner à manger à son fils de 13 ans, incapable de décrocher de son écran et de son jeu vidéo préféré depuis 48 heures...

Lilybeth Marvel, 37 ans, a constaté l’addiction chez son fils Carlito il y a environ 2 ans lorsqu’il restait de plus en plus dans un cybercafé près de chez eux, à Nueva Ecija, aux Philippines. La situation a empiré et aujourd’hui, le garçon passe ses journées devant l’écran, jouant à son jeu de battle royale préféré, Rules of Survival.

« Mon pauvre enfant… Tiens, mange, maintenant« , peut-on entendre dire la mère désemparée. « Tu as tellement d’argent, tu ne rentreras certainement pas avant demain à la maison. As-tu encore besoin de faire pipi ? Mon Dieu, je me sens tellement triste pour mon enfant. C’est si agaçant. » L’argent dont il est question, c’est le tas de pièces devant Carlito, des pièces qui servent à payer le cybercafé. Une fois, Lilibeth a tenté de lui prendre l’argent, il est devenu nerveux et presque violent.

Dans la vidéo, le garçon de 13 ans constate à peine la présence de sa mère. Il ne la regarde jamais, fixé sur l’écran de son ordinateur. De quoi relancer encore le débat sur l’addiction aux jeux vidéo chez les plus jeunes et sur la manière de gérer la situation. Certains sont désolés pour la mère, d’autres lui reprochent d’avoir laissé les choses dégénérer.

La mère a tenu à expliquer la situation en vidéo. Avec son mari, ils ont tout essayé, y compris lui interdire d’aller au cybercafé, rien n’y a fait. Aujourd’hui, ils tentent une autre approche. « J’essaie de lui faire comprendre que quoi qu’il arrive dans sa vie, sa mère l’aime et prendra soin de lui. » Désespérés, les parents ont dû retirer Carlito de l’école – il ratait trop de cours – et tente aujourd’hui de gérer son addiction au mieux…

Tags :Via :Oddity Central

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité