Un photojournaliste sauvé par son appareil Leica !

appareil photo Leica M10

Il y a des métiers plus ou moins faciles et journaliste de guerre n'en est clairement pas un. Même si les combats impliquant des journalistes sont rares, il arrive parfois qu'ils s'y retrouvent mêlés. Le photojournaliste Italien Gabriele Micalizzi en a fait les frais récemment et l'issue aurait pu être dramatique.

D’après son témoignage, c’est à son appareil photo Leica que Gabriele Micalizzi doit d’être toujours en vie. En Syrie, un fragment de shrapnel a percuté l’objectif de l’appareil et ce alors qu’il tenait ce dernier devant son œil pour faire une photo…

« Je peux vous le dire maintenant, dans un couloir de l’hôpital San Raffaele, alors que je remercie tous ceux qui ont tant fait pour moi : les militaires Kurdes, les médecins Américains, l’ambassade italienne. Mon appareil photo Leica aussi. Si je ne l’avais pas eu devant mon visage, je ne serais pas ici pour en parler : l’impact a endommagé mon œil mais l’appareil a servi de bouclier. Je portais un casque et un gilet pare-balle, l’équipement adéquat.« 

Gabriele Micalizzi conserve aujourd’hui quelques traces, sa vue est encore floue, par exemple, mais rien ne devrait être permanent.

Tags :Via :Ubergizmo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité