Oups, le corps d’un homme radioactif a été incinéré

incinération

L'incinération est une technique funéraire très répandue, et très appréciée par de nombreuses familles. L'opération est rapide et revient nettement moins cher qu'un enterrement. Malheureusement, dans certains cas, elle est impossible...

Un homme qui avait pris des médicaments radioactifs durant ses derniers jours a été incinéré en 2017. Une erreur qui n’est communiquée qu’aujourd’hui mais qui a pu permettre de relâcher du Lutétium 177 dans l’environnement.

Le Lutetium 177 est un émetteur de rayonnement β utilisé en médecine nucléaire pour le traitement de certaines tumeurs neuro-endocrines.

Cette affaire alarmante, rapportée dans une lettre de recherche cette semaine, illustre les risques collatéraux potentiellement causés par les 18,6 millions de procédures de médecine nucléaires impliquant des médicaments radiopharmaceutiques pratiqués chaque année aux États-Unis.

Si des lois régulent l’administration de ces médicaments aux patients vivants, la situation devient bien moins claire lorsque ces patients meurent, grâce aux très différentes lois et standards en vigueur dans chaque État – sans mentionner les situations comme celle de cet homme de 69 ans dont le status radioactif est simplement passé entre les mailles du filet.

« Les médicaments radiopharmaceutiques présentent un défi de sécurité unique et souvent négligé postmortem », expliquaient des chercheurs de la Clinique Mayo dans une note.

Tags :Via :Boing Boing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité