Harcelée par des appels téléphoniques automatisés, elle reçoit 460 000$ de dommages

robocall

Les appels téléphoniques automatisés, les "robocalls" à l'américaine, sont devenus la cible de nombreux gouvernements. Aux États-Unis, le problème a pris des proportions assez dingues. Une femme du Tennessee a reçu 460 000$ de dommages après avoir été harcelée par plus de 300 appels d'une même société.

Veronica Davis a commencé à recevoir des appels automatisés de la société de meubles Conn en Septembre 2015, environ un mois après un achat. La jeune femme a fini par révoquer son droit à être contactée par ladite entreprise en Mars 2017 mais elle a pourtant encore reçu 306 robocalls. Certains jours, elle en recevait plus d’une dizaine.

Contactée alors qu’elle avait justement retiré son consentement, il s’agissait alors chaque fois d’une violation du Telephone Consumer Protection Act. Conn a désormais 30 jours – à compter du 25 Mars – pour payer les 459 000$ dus à Veronica Davis, soit le maximum de 1 500$ par appel prévu par la loi. La chaîne de magasins a déposé une motion pour faire annuler cette décision…

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux, nous serions ravis de vous retrouver sur Facebook ou encore Twitter

 

 

Tags :Via :Ubergizmo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité