Un bras robotique réussit le test Captcha « Je ne suis pas un robot »

Nouveau Google CAPTCHA

Nous aimons tous les robots mais prions pour qu'ils ne finissent pas par nous conquérir et dominer le monde. Nous ne sommes pas encore dans la matrice, mais avant d'y plonger, il n'y a qu'un pas... et si cela commençait pas les Captcha, ces codes qui nous permettent de nous différencier des machines. 

Au cas où, si certains se posent la question :

Captcha : « Test requis pour accéder à certains services sur Internet, qui consiste à saisir une courte séquence visible sur une image, afin de différencier les utilisateurs humains d’éventuels robots malveillants. »

Sauf que, attention, cela va très vite, cela ne dure que 18 secondes : 

Si ce robot de l’UR5 Universal de l’Ara Institute of Canterbury à Christchurch, en Nouvelle-Zélande n’est pas malveillant, il n’en reste pas moins qu’il réussit à duper la machine. D’ailleurs, ce n’est qu’un exemple, ce robot n’est pas le premier… Ils ne sont pas encore une armée et ne sont pas synchronisés, nous avons sans doute encore une chance de survie. 

Ici, il s’agit d’un bras articulé dont la programmation est assez sommaire, il n’y a pas de quoi s’alarmer, d’ailleurs son plus gros point fort est probablement son sens de l’humour ou surtout celui de l’ingénieur qui a encodé cette astuce. Nous pouvons encore dormir sur nos deux oreilles. 

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux, nous serions ravis de vous retrouver sur Facebook ou encore Twitter

 

 

Tags :Sources :geekologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité