On a passé un week-end au Puy du Fou et on a A-DO-RE

Il y a quelques jours, nous avons eu la chance de faire partie d'un petit voyage de presse d'une dizaine de médias pour partir à la découverte du Puy du Fou et de sa nouvelle attraction "Le Premier Royaume". Je n'avais jamais mis les pieds dans ce parc à thèmes et ne savais pas tellement à quoi m'attendre. Je suis revenu de ce week-end aux anges. Et il y a fort à parier qu'à la fin de cet article vous n'ayez plus qu'une chose en tête : réserver votre prochain week-end au Puy du Fou !

Meilleur parc du monde

Un bon moyen de commencer par vous convaincre, c’est déjà de parler de l’incroyable quantité de prix reçus par le Puy du Fou.

En 2012 et 2014, il a tout simplement été noté meilleur parc du monde. Il reçoit aussi les titres de meilleure création au monde en 2016 et 2017 et meilleure européenne à 2 reprises. Et encore là je ne cite que les principales.

Comment élit-on le meilleur parc du monde ? On a demandé directement à l’attachée de presse du Puy du Fou et c’est au final assez simple : les dirigeants des grands parcs et spectacles du monde vont visiter tous ceux en compétition et chaque année déposent leurs votes.

Une maîtrise des éléments

Nous n’avons pas fait tous les spectacles disponibles mais avons eu l’occasion d’en découvrir un joli panel tout au long du week-end et une chose est assez flagrante : le Puy du Fou maîtrise les éléments. L’eau est utilisée dans beaucoup d’attractions. Je retiens par exemple le spectacle des mousquetaires de Richelieu où l’eau se propage petit à petit au sol, je pense par infiltration. Dans plusieurs spectacles, BEAUCOUP de choses sont cachées sous l’eau et révélées au fur et à mesure de la représentation.

Le feu n’est pas en reste. Le plus bluffant à mes yeux restant ce cheval enflammé qui traverse la scène à toute allure durant un spectacle retraçant une invasion vikings. Dans ce même spectacle, la maison à l’arrière se retrouve également en feu.

Les animaux

Le Puy du Fou met en scène beaucoup d’animaux durant ses shows. Oies, autruches, félins… pour les plus exotiques mais aussi et surtout bon nombre de chevaux.

Les chevaux sont bichonnés par leurs soigneurs/dresseurs. En effet, ce sont les véritables stars de nombreux spectacles, comme celui du combat des gladiateurs, où ils épatent les spectateurs durant une course de chars à couper le souffle. Nous avons eu la chance de discuter avec le responsable technique du spectacle et il nous a fourni de nombreux renseignements sur le régime spécial de ses vedettes. Ainsi, un système de rotations fait en sorte que ces derniers ne travaillent pas tous les jours.

C’est pendant ce spectacle également, que nous avons pu assister à un numéro de dressage de fauves performé par le célèbre dresseur français Thierry le Portier, ainsi que par une certaine Félindra, que les aficionados de Fort Boyard reconnaîtront sans peine !

Les décors et costumes

Probablement l’élément principal du Puy du Fou. Dès notre arrivée au parc, tout comme à Disneyland, les hôtesses d’accueil étaient costumées. Et l’on s’aperçoit bien vite que c’est le cas sur l’ensemble du parc, permettant une immersion encore plus importante.

Mais la véritable force du Puy du Fou, ce sont bien évidemment les décors et les effets spéciaux et techniques complètement invisibles qui repoussent constamment les limites du réel. Le plus incroyable étant selon moi le Théâtre des Géants, la dernière très grosse réalisation du parc où nous avons mis quelques temps à nous apercevoir que l’ensemble des gradins de la salle tournaient à 360°. Dans cet immense théâtre de plus de 3000 places, on découvre une scénographie révélée par un jeu de lumières et des rideaux qui s’ouvrent et se ferment à mesure que les gradins pivotent. Le spectacle marie les décors réels dans lesquels évoluent des acteurs et des projections vidéos pour un ensemble grandiose qui transporte les spectateurs à l’époque de la révolution Française et de la Terreur. Pour abriter une telle machinerie, il faut un édifice de taille. Et pourtant, cet immense hangar est complètement invisible de l’extérieur. Un véritable tour de force.

Il existe deux types d’attractions au Puy du Fou : les spectacles vivants, comme ceux des gladiateurs ou encore des vikings et les spectacles en déambulation où le spectateur marche pendant une quinzaine de minutes dans un décor interactif rencontrant çà et là des acteurs afin de rendre l’attraction plus immersive.

Ainsi, nous avons tour à tour déambulé dans des tranchées durant la guerre de 14-18 puis dans le navire en plein naufrage de l’explorateur français La Pérouse. Les ambiances sonores et visuelles sont complétées via des technologies de sons 3D, des dizaines d’enceintes, du mapping, de la vidéo-projection 3D.

On retrouve même des technologies empruntées à la NASA pour faire tourner un château.

Une véritable plongée dans l’Histoire ou plutôt les histoires ! Que même les plus réfractaires à la discipline scolaire sauront apprécier.

Les acteurs / cascadeurs / comédiens

Le Puy du Fou ne serait rien sans tous ses acteurs et cascadeurs qui font vivre son univers. J’ai été particulièrement bluffé par la prestation des serveurs/acteurs du dîner spectacle au café de la Madelon. Cette représentation nous transporte à la Belle Époque, alors que la jeune Madelon, sur le point de se marier assiste impuissante à l’arrestation de son presque futur époux. S’ensuit un défilé de prétendants tous plus repoussants les uns que les autres sur une chorégraphie réglée comme du papier à musique. C’est aussi le cas du service durant le repas, puisque les serveurs sont aussi les danseurs et acteurs du spectacle. Il faut vraiment le vivre pour comprendre le speed constant que cela doit être pour eux !

La nouvelle attraction « Le Premier Royaume »

Jeux du cirque, Guerre de Cent ans, invasions vikings, Grandes découvertes, Première Guerre mondiale… Avec « Le Premier royaume », l’équipe du Puy du Fou ajoute un nouveau repère à sa grande frise chronologique en décidant de traiter de la constitution de l’Empire des Francs, sous le règne de Clovis. Cette déambulation est une véritable hagiographie du premier roi des Francs déroulant une histoire ayant pour point culminant sa conversion au christianisme. Dans un déluge de son, de lumière et d’effets aquatiques nous assistons en effet à une reconstitution sublimée du baptême de Clovis.

Et l’on touche ici à un point important qui pourra en déranger certains et qui est pourtant constitutif de l’identité du parc : l’omniprésence de la religion catholique, exaltée à grand renforts de musique épique et de mises en scène héroïques. Tant est si bien qu’on s’attendrait presqu’à ce qu’un baptême collectif soit proposé à la fin de chaque représentation…

Mais, si le fond peut sembler désuet, la forme, elle, est résolument moderne. Les équipes techniques et créatives du Puy du Fou mettent régulièrement tout en œuvre pour rester les pionniers dans le domaine des effets spéciaux et de la mise en scène et chaque attraction réussit le pari insensé d’être plus innovante que la précédente !

« Le dernier royaume » ne déroge pas à la règle et nous ne sommes à ce jour toujours pas parvenus à percer certains de ses mystères. Comme cet effet de décor qui donne au visiteur l’impression d’être sous l’eau, entouré de plantes en flottaison alors qu’il se trouve bel et bien sur la terre ferme.

Internationalisation

A la fin du week-end, une question nous est venue en tête : comment font les étrangers pour comprendre ce qu’il se passe ? En effet, tous les spectacles ont une narration orale en français uniquement. Celle-ci est réalisée en grande partie par des comédiens de doublage (vous reconnaîtrez des voix à coup sûr) ou des mythiques acteurs comme Depardieu, qui, nous a-t-on indiqué a délivré ses lignes de texte pour le personnage de Cyrano de Bergerac à titre gracieux et d’une seule traite !

C’est donc via l’app mobile du Puy du Fou que les non francophones peuvent profiter du show. Tout les spectacles étant scriptés et joués en playback, il suffit d’allumer l’app puis d’attendre que le parc lance le playback qui activera directement la version orale de votre choix que vous pourrez glisser sur vos oreilles avec des écouteurs.

Côté internationalisation, on nous indique enfin l’arrivée très prochaine d’un Puy du Fou Espagne centré sur l’Histoire de l’Espagne. Et l’expansion ne fait que commencer puisque les responsables du parc songent dès à présent à un Puy du Fou Chine !

Infos, tarifs et réservations : https://www.puydufou.com/fr

Article écrit à 4 mains par Guillaume Ghrenassia et Magali Dimier, photos réalisées au Huawei Mate 20 Pro, les « je » visibles dans le texte reflètent les pensées de Guillaume. Article non sponsorisé faisant suite à un voyage de presse (invitation pour 2 personnes) avec pass Emotion, remerciements à Malika et Sabine.

Tags :
  1. On peut penser ce qu’on veut de l’homme politique, néanmoins, comme toutes les grandes idées, les gens se sont foutu de la gu**** de de Villiers quand il a lancé son parc. Aujourd’hui, le monde entier lui demande des conseils. Chapeau à vous Monsieur de Villiers, j’espère avoir le temps d’aller y faire un tour un jour!

  2. Domage de tué votre article, à la fin !!! photos réalisées au Huawei Mate 20 Pro, et écrit avec Mac book pro ! Puis envoyé par Orange…

    1. Alors, non l’article n’est pas écrit avec un Mac Book Pro. Par contre, on s’est dit que les gens seraient sûrement intéressés de savoir quel appareil a pris les photos. Huawei n’a pas sponso l’article non plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité