Les adultes ont une « région Pokemon » dans leur cerveau

Pokémon

Nos parents nous font découvrir beaucoup de choses en grandissant, dans l'optique de stimuler notre cerveau. Musiques, livres, émissions nous permettent d'enrichir notre encéphale à mesure que nous progressons. Dans une étude intéressante publiée dans la revue Nature Human Behavior, il a été découvert que les adultes qui jouaient au Pokémon dans leur enfance ont développé ce que les chercheurs appellent la "Région Pokémon" dans leur cerveau.

Cette découverte a permis aux chercheurs de mieux comprendre comment certaines personnes pouvaient afficher plus d’attirance pour les personnages de dessins animés et comprendre comment le cerveau organise ces informations visuelles. Il ne s’agit pas d’une étude particulièrement importante car elle ne concerne que 11 adultes considérés comme des joueurs Pokémon « expérimentés », où ils ont joué à ce jeu entre 5 et 8 ans, puis à l’âge adulte.

Ils ont également comparé leurs données avec 11 novices et ont constaté qu’une partie du cerveau, appelée sulcus occipitotemporal, était plus réactive chez ceux qui jouaient au Pokémon dans leur enfance. Désormais, les chercheurs poussent leur théorie et examinent la sonorité, en effet les sons produits par Pokemon – plutôt uniques – pourraient également entraîner la création d’une « région Pokemon » dans la partie auditive du cerveau.

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité